Quelques heures après l’attaque sur les Champ-Élysées qui a tué un policier, jeudi soir, les investigations continuent pour tenter de faire toute la lumière sur l’assaillant. 

La revendication du groupe État islamique est intervenue très rapidement après l’attaque qui a eu lieu vers 21h. "L'auteur de l'attaque des Champs-Elysées dans le centre de Paris est Abu Yussef le Belge, et c'est un des combattants de l'Etat islamique", a affirmé le groupe jihadiste, dans un communiqué de son organe de propagande Amaq.

Problème, si le surnom de l’homme est "le Belge", selon des sources proches de l’enquête, l’homme abattu est un Français de 39 ans, déjà sous le coup d’une enquête antiterroriste. Les enquêteurs doivent maintenant déterminer s’il s’agit de la même personne que celle donnée par l’EI. 

Déjà condamné à 15 ans de prison pour avoir tiré sur des policiers

"L'identité de l'attaquant est connue et a été vérifiée", a indiqué devant la presse, près du lieu de l'attaque, le procureur de la République de Paris, François Molins. Mais il s'est refusé à la dévoiler, en raison des nécessités de l'enquête ouverte par le parquet antiterroriste.

L'homme était visé par une enquête antiterroriste pour avoir manifesté son intention de tuer des policiers et avait été arrêté le 23 février, avant d'être remis en liberté par la justice faute de preuves suffisantes, selon des sources proches de l'enquête. Il avait déjà été condamné en 2005 à quinze ans de réclusion pour tentatives d'homicide volontaire sur un policier, un élève gardien de la paix et le frère de celui-ci, en Seine-et-Marne. 

Une perquisition a été menée jeudi soir dans ce département au domicile de l'assaillant, titulaire de la carte grise du véhicule utilisé pour l'attaque. L'homme a semblé avoir agi seul lors de l'agression, et des investigations sont en cours pour établir "s'il a bénéficié ou pas de complicités", a ajouté François Molins.

Sur le même sujet
Vos réponses pour cet article

Ajouter un commentaire

Les rubriques Sudradio