single.php

Le gouvernement sature l'espace en multipliant les chantiers de réforme

Plus qu'une transformation, c'est une opération à cœur ouvert que subit le pays.

Thumbnail

C’est l’offensive d’hiver du gouvernement. Justice, logement, enseignement supérieur, Notre-Dame des Landes... L’exécutif est partout.

On commence à entrevoir comment le marathon des vœux a été repensé. Moins de discours, plus d’annonces de réformes. Pour le gouvernement, pas question de limiter la vitesse. La consigne est au contraire d’accélérer.

Aujourd’hui, grand déploiement autour de la réforme qui inquiète beaucoup alors que ses contours exacts ne sont pas encore arrêtés, celle de l’enseignement supérieur.

L’APB a été remplacé par Parcours Sup. Plus de tirage au sort et voilà le gouvernement soupçonné de mette en place une sélection qui ne dit pas son nom car les lycéens doivent obtenir un accord des filières souhaitées quand elles sont très demandées. Pour rassurer grande opération de communication : Jean-Michel Blanquer et Frédérique Vidal ensemble dans les médias et Édouard Philippe au lycée Buffon.

Il faut absolument empêcher que des mouvements de protestations ne démarrent alors que la météo est au beau fixe pour l’exécutif.

Des réformes annoncées chaque jour, ou presque. Le gouvernement sature l'espace.

Si on fait la liste on peut avoir le tournis : droit d’asile et immigration, assurance chômage, logement, universités. Sans parler de la décision sur Notre-Dame des Landes et la refonte de l’audiovisuel public. Et nous ne sommes que le 15 janvier.

Plus qu'une transformation, c’est une opération a cœur ouvert que subit le pays.

On sait et on voit que Macron a décidé de pousser le curseur des réformes et de la fameuse transformation alors que les partis peinent à s’organiser et s’opposer et que les partenaires sociaux accompagnent avec plus ou moins de vigilance l’action du gouvernement.

Pour autant, la voie n'est pas complètement libre.

On voit que le Premier ministre apporte un soin particulier à câliner et écouter les élus concernés par les dossiers sensibles. Exemple : la visite surprise samedi au maire de. Notre-Dame des Landes ou sa visite ce matin au lycée Buffon à Paris pour Parcours Sup.

Et puis la majorité est mise sous surveillance à l’heure où des tentatives d’organisation de députés en groupes de sensibilités pourraient faire désordre . Aujourd’hui, En Marche est en séminaire.

Il est important de resserrer les rangs, car plus le gouvernement va aller vite, plus le moindre obstacle sur la route peut provoquer un accident.

Les conflits les plus difficiles sont souvent venus de secteurs ou de sujets inattendus.

Alors on comprends bien que, la consigne du moment, c'est : gouverner, c’est prévoir l’imprévisible !

Écoutez la chronique de Michaël Darmon dans le Grand Matin Sud Radio, présenté par Patrick Roger et Sophie Gaillard

 

L'info en continu
23H
22H
21H
20H
19H
17H
16H
14H
13H
Revenir
au direct

À Suivre
/