"Un tourisme franco-français important au printemps et à l’été prochain"

Onze mois après le premier confinement, quel bilan pour le secteur du tourisme ? Jean-Pierre Mas, président des Entreprises du Voyage, était interviewé dans "le coup de fil du matin" sur Sud Radio le 17 février. "Le coup de fil du matin" est diffusé tous les jours à 7h12 dans la matinale animée par Cécile de Ménibus et Patrick Roger.

Thumbnail
Peut-on espérer un retour à une vie ressemblant à la vie normale à compter de juin prochain ? (photo d'illustration : Pixabay)

"La France a une image de pays sanitairement dangereux"

La France est la première destination touristique mondiale, avec 90 millions de visiteurs. Un secteur d’ordinaire excédentaire, mais où beaucoup se retrouvent aujourd’hui sur le bord de la route. "Le secteur du tourisme est extrêmement déprimé dans toutes ses composantes, confirme Jean-Pierre Mas, Président des Entreprises du Voyage. On ne reçoit plus d’étrangers en France, on a fermé les frontières en dehors de l’Union européenne. La France a une image de pays sanitairement dangereux, et l’attractivité touristique est très faible, vu que bars, musées, restaurants et lieux d’attraction sont fermés."

Et quid des touristes de l’Hexagone ? "Les Français partent en France. On ne peut pas aller au delà de l’Union. À cette période-ci, normalement, ce sont plutôt les grands voyages vers les destinations soleil, Caraïbes, océan indien." Le fait de ne pas se déplacer à l’étranger entraîne-il un redéploiement sur le territoire ? "On l’a très bien vu pendant l’été, on le voit un peu maintenant. Il y a du monde à la montagne, mais deux fois moins de monde qu’à la même période de l’an dernier durant les vacances de février. Beaucoup d’hôtels, les centres de vacances, les clubs, les résidences hôtelières, tout cela est fermé. Le fait de ne pas pouvoir faire du ski de piste pose problème."

"Une vie qui ressemble à la vie normale à compter de juin"

Comment cela va-t-il se passer dans l’avenir ? "Je pense qu’il va y avoir à nouveau un tourisme franco-français important au printemps et à l’été prochain. Je ne vois pas comment sortir de cette situation. Mais ce tourisme est loin de compenser les recettes dont l’origine était les visiteurs étrangers." Est-il favorable au passeport vaccinal pour voyager ? "Nous sommes favorables au certificat sanitaire, précise Jean-Pierre Mas. Quand vous voulez venir en France, si vous êtes européen, on vous demande un test PCR, pas une vaccination. Dans les 55 pays touristiques ouverts dans le monde, on vous demande un test, un test antigénique et peut-être un jour, comme ce sera le cas en Grèce ou en Israël, un certificat de vaccination. Tout cela, on l’a. On demande qu’il existe un support, peut-être votre portable, avec un lecteur de QR code, avec vos tests et vos certifications. Cela éviterait les falsifications par rapport au papier, et permettrait de rentrer dans le pays en fonction des exigences."

Quand voit-il le retour des vacanciers en France. ? "En croisant les doigts, on peut imaginer avoir une vie qui ressemble à la vie normale à compter de juin. À part cela, je n’ai aucune visibilité. Le choix de la vie normale, c’est le gouvernement qui l’a, rappelle le président des Entreprises du Voyage. On veut plus d’anticipation et de visibilité dans les mesures. Annoncer le vendredi la fermeture des frontières le samedi, ce n’est pas digne d’un gouvernement."

Cliquez ici pour écouter “le coup de fil du matin”

Retrouvez "le coup de fil du matin" du lundi au vendredi à 7h12 sur Sud Radio, dans la matinale de Cécile de Ménibus et Patrick Roger.
Sur quelle fréquence écouter Sud Radio ? Cliquez-ici !