Retraite à 65 ans : "C'est une proposition antisociale et cruelle", affirme Ian Brossat

La retraite à 65 ans est "antisociale" et "cruelle" selon Ian Brossat, directeur de campagne de Fabien Roussel et maire adjoint de Paris. Il était l'invité du “petit déjeuner politique” sur Sud Radio.

brossat retraite ukraine
Ian Brossat, interviewé par Patrick Roger sur Sud Radio, le 10 mars 2022, dans "le petit déjeuner politique".

Retraite à 65 ans annoncée par Emmanuel Macron, sommet européen sur la crise en Ukraine, prix de l’essence… Ian Brossat a répondu aux questions de Patrick Roger.

 

Ukraine : "Les efforts de la France" visant à "isoler" et "faire pression" sur Vladimir Poutine sont "bienvenus"

Un sommet européen sur la crise en Ukraine se tient jeudi 10 mars 2022 à Versailles, alors que la guerre lancée par Vladimir Poutine continue. Ian Brossat, directeur de campagne de Fabien Roussel, estime que "les efforts de la France" visant à "isoler" et "faire pression" sur Vladimir Poutine sont "bienvenus". "Il n’y a pas d’autre chemin que ce chemin-là, qui est le chemin de la voie diplomatique, des sanctions, y compris des sanctions économiques."

L’élu de Paris juge qu’il faut "continuer à faire pression". "Ce qu’il se passe en Ukraine est une abomination : Vladimir Poutine a du sang sur les mains." Pour Ian Brossat, "on a besoin d’être unis face à Poutine" afin d’exercer le plus de pression possible "pour qu’il cesse cette offensive criminelle". "Tous les efforts qui vont dans ce sens sont tout à fait nécessaires."

Ian Brossat : "Je ne suis pas convaincu qu’il faille éternellement élargir les frontières de l’Union européenne"

L’Ukraine, ou encore la Moldavie, veulent adhérer à l’Union européenne. Mais cette adhésion ne convainc pas Ian Brossat. "Je ne suis pas convaincu qu’il faille éternellement élargir les frontières de l’Union européenne." Notamment, il estime que les élargissements précédents n’ont pas été un gain pour l’UE à cause de l’adhésion de pays "qui ont des niveaux de vie qui ne sont pas les nôtres".

Cela va créer en effet une concurrence problématique : Ian Brossat ne manque pas de souligner que la Moldavie a un SMIC qui est de "46 euros par mois". S’unir avec d’autres pays, juge l’élu communiste, doit être fait "avec la perspective d’une harmonisation sociale par le haut". Or, selon lui, ces dernières années, l’Union européenne tend plutôt vers une "harmonisation par le bas".

 

Prix de l'essence : il faut "baisser les taxes"

La situation en Ukraine, mais également la fin de la crise de la Covid-19, font exploser les prix des carburants en France. Le litre de gazole et d’essence coûtent désormais plus de 1,8 euro en moyenne et affichent régulièrement plus de 2 euros dans certaines stations. Pour Ian Brossat, la solution est simple : il faut "baisser les taxes". "La situation absurde dans laquelle on est, c’est qu’aujourd’hui plus le niveau de l’essence est cher, plus l’État s’en met plein les poches."

Or, parallèlement, "Total s’apprête à verser, en 2022, 7 milliards d’euros de dividendes à ses actionnaires", après 6 milliards en 2021. Avec Fabien Roussel, dont il est le directeur de campagne, Ian Brossat propose "zéro dividendes pour les actionnaires de Total en 2022". L’argent ainsi récolté serait alors reversé "aux consommateurs français pour alléger le niveau du prix à la pompe".

 

Retraite à 65 ans : Macron "veut dégrader les conditions de vie des salariés de notre pays"

Le gouvernement a confirmé, jeudi 10 mars 2022, son intention de réformer le régime de la retraite en repoussant l’âge de départ minimum à 65 ans. Une décision qui n’étonne pas Ian Brossat : "la réalité, c’est qu’une fois de plus, il veut dégrader les conditions de vie des salariés de notre pays", estime-t-il en parlant d’Emmanuel Macron. "L’espérance de vie d’un ouvrier en bonne santé en France, c’est 55 ans", rappelle le maire adjoint de Paris. "Et on est en train de lui dire : tu vas devoir travailler jusqu’à 65 ans pour avoir une retraite complète."

Si, aujourd’hui, on "vit plus longtemps", juge Ian Brossat, c’est "parce qu’on a baissé l’âge de départ à la retraite" pour le faire tomber à 60 ans en 1981. Une décision qui n’a pas impacté la productivité des salariés qui a "augmenté", souligne l’élu de Paris. "Nous, nous proposons, avec Fabien Roussel, le retour de la retraite à 60 ans" ; sans pour autant interdire les personnes qui le veulent "de travailler au-delà de 60 ans". Outre ce départ à la retraite à 60 ans, Ian Brossat propose également qu’il n’y "ait pas de pension de retraite en-dessous de 1.200 euros".

L’annonce d’Emmanuel Macron sur la retraite à 65 ans est donc, "une fois de plus une proposition antisociale et une proposition cruelle pour les gens qui exercent des métiers pénibles".

Agression d'Yvan Colonna : "Le rôle de la République, c’est de protéger l’intégrité physique de tout le monde"

L’agression d’Yvan Colonna dans sa cellule de la part d’un djihadiste a provoqué, le 9 mars 2022, des violences en Corse. Une situation qui suscite "beaucoup d’inquiétude" chez Ian Brossat. Il juge que ce qu’il s’est passé dans la prison "n’est pas acceptable". "Le rôle de la République, c’est de protéger l’intégrité physique de tout le monde, y compris des détenus."

La colère des Corses est compréhensible, juge le directeur de campagne de Fabien Roussel, et doit être apaisée. Un apaisement qui "suppose la vérité". "Comment ça se fait que dans une prison française, pendant huit minutes, Yvan Colonna se fait étrangler ?", demande l’élu qui "redoute" de nouvelles violences en Corse.

 

 

Retrouvez "L’invité politique" chaque jour à 8h15 dans le Grand Matin Sud Radio avec Patrick Roger et Cécile de Ménibus.

Cliquez ici pour écouter "L’invité politique"