Réouverture des terrasses le 19 mai : "J’ai déjà 60% des tables réservées entre 16 h et 17 h"

Avec la réouverture des terrasses le 19 mai, les réservations explosent Frédéric Coiffé, maître-cuisinier de France, chef de trois restaurants à Bordeaux dont le Bar de la Marine (près de la Cité du vin), était interviewé dans "le coup de fil du matin" sur Sud Radio le 4 mai. "Le coup de fil du matin" est diffusé tous les jours à 7h12 dans la matinale animée par Cécile de Ménibus et Patrick Roger.

La terrasse du bar de la marine se remplit à vue d'œil pour sa réouverture. (Photo : Facebook Bar de la Marine)

"Cela ne nous est jamais arrivé"

Réserve-t-on déjà pour avoir une table dès 17h le 19 mai chez Frédéric Coiffé, chef de trois restaurants à Bordeaux dont le Bar de la Marine, près de la Cité du vin ? "Ce n’est pas un cas isolé, c’est un très joli engouement, confirme-t-il. J’ai déjà 60% des tables réservées entre 16 h et 17 h. Je pense qu’ils veulent profiter de l’apéritif, qui va être très long. Cela ne nous est jamais arrivé, il faut que l’on s’adapte." 

"C’est un goûter-dîner, on est en train de réadapter un peu la carte, commente le maître-cuisinier. C’est un petit peu l’inconnu pour nous de découvrir ainsi l’après-midi. Cela fait du bien au moral." La météo sera-t-elle au rendez-vous ? "Sur Bordeaux, au bar de la Marine, il ne pleut jamais ! C’est l’inconnu, on n’a pas le choix, ce n’est que dehors, on ne pourra pas faire rentrer les clients à l’intérieur. On s’adaptera."

"on a une chance sur deux qu’il pleuve"

Nombre de restaurateurs se posent la question de rouvrir ou non dans de telles conditions. "Cela fait neuf mois que l’on ne travaille plus, j’ai pris le parti de prendre des risques et d’ouvrir, déclare Frédéric Coiffé. C’est vrai que l’on a une chance sur deux qu’il pleuve. Dans mon cas, j’ai une très grande terrasse où je peux accueillir 150 personnes. C’est un peu un cas particulier. Si vous avez une terrasse de 10-15 personnes, c’est sûr, ce n’est pas rentable."

Quid des recrutements ? "Je vais reprendre mes employés habituels, mais on sent, par rapport à mes autres restaurants ou à mes collègues, qu’il y a un petit problème au niveau du recrutement. Cela fait des années que cela dure dans l’hôtellerie et la restauration. Le Covid a accentué tout cela, il y a des gens qui ont lâché prise. Il faut s’occuper encore plus de ses salariés pour les garder."

Cliquez ici pour écouter “le coup de fil du matin”

Retrouvez "le coup de fil du matin" du lundi au vendredi à 7h12 sur Sud Radio, dans la matinale de Cécile de Ménibus et Patrick Roger.
Sur quelle fréquence écouter Sud Radio ? Cliquez-ici !