single.php

Jeux Olympiques : Autun propose d’accueillir les Parisiens expulsés

Par Jean Baptiste Giraud

Alors que de nombreux Parisiens vont devoir quitter la capitale durant les Jeux Olympiques, Autun veut bien les accueillir.

Jeux Olympiques
Des migrants déplacés durant les Jeux Olympiques. (Dimitar DILKOFF - AFP)

C’est “une belle occasion d'aller voir ailleurs” : cet été, la ville d'Autun se propose comme refuge pour les Parisiens expulsés pendant les Jeux Olympiques.

"Les Jeux Olympiques peuvent être le déclic"

"On revendique d’être une petite ville", confie Vincent Chauvet, maire d’Autun, 14 000 habitants (Saône-et-Loire). Une petite ville prête à accueillir ceux de la capitale durant les JO de Paris 2024… "Nous nous sommes rendus compte d’un phénomène assez massif : des propriétaires indélicats qui mettent à la porte des familles, des couples, des étudiants. Pour relouer à la semaine et se faire un bénéfice pendant les JO. C’est illégal, mais cela a l’air assez important."

"Nous avons déjà été prêts à accueillir pendant le Covid. Qu’est-ce qui empêche ces familles de venir en province, d’aller voir ailleurs ? JO ou pas JO, on considère que c’est plus rationnel, plus agréable, moins cher de vivre à Autun, en province en général. Les Jeux Olympiques peuvent être le déclic."

 

Trouver un logement et un emploi

Une façon décalée de faire parler de la ville d’Autun… "Notre situation est en fait la même que celle de nombreuses petites villes, explique Vincent Chauvet, maire d’Autun. Toute la Bourgogne-Franche-Comté perd des habitants. 47 classes vont fermer. Autun aussi est confrontée à une hausse des décès et une baisse des naissances. Le département connaît deux décès pour une naissance. On perd progressivement des habitants. Pas parce que nous ne sommes pas attractifs. C’est une transition dans la moitié de la France."

"Ce que nous voulons dire, c’est que nous avons des logements disponibles, de la place en crèche, dans les écoles. Nous pouvons accueillir des Parisiens en détresse." Quid de l’emploi ? "Ce matin, sur France Travail, il y avait 366 offres d’emploi sur Autun. Dans de nombreuses petites villes, on peut trouver un logement pour 1 100 euros le mètre carré, et on peut trouver un emploi car nous sommes en pénurie de main-d’œuvre."

Retrouvez "C’est à la Une" chaque jour à 7h10 dans le Grand Matin Sud Radio avec Patrick Roger.

Cliquez ici pour écouter "C'est à la une"

L'info en continu
14H
13H
12H
11H
10H
09H
07H
04H
00H
23H
21H
Revenir
au direct

À Suivre
/