Prix des carburants à la hausse : le transport routier fragilisé

Si les particuliers sont impactés par la hausse des prix de l'essence à la pompe, les transporteurs routiers le sont plus encore.

Les particuliers voient le prix de l’essence flamber à la pompe. Mais pour les transporteurs, la situation est encore plus dramatique.

"Les carburants, 30% du chiffre d’affaires"

"Pour nous, le poste carburant représente 30% du chiffre d’affaires, explique Stéphane Lalanne, dirigeant des Transports Lalanne, spécialisés dans les transports routiers dans le Sud-Ouest et en Rhône-Alpes. Cette année, cela représente, avec une augmentation de 30%, environ 300.000 euros de hausse des charges de l’entreprise. À la vitesse à laquelle c’est allé, nous n’avons pas eu le temps de réagir."

Pourtant, une loi d’indexation gasoil était censée limiter l’augmentation pour les professionnels. "Effectivement, elle ne marche pas trop mal. Mais elle est biaisée : des clients ne veulent pas l’appliquer. Des grands groupes de Travaux Publics, si vous répondez à un appel d’offres, vous disent qu’ils ne veulent pas de taxe gasoil. Ils demandent une taxe à 0,5% au lieu de 10%."

Pas assez d'autonomie pour les véhicules électriques

Comment répercuter ce coût de l’essence ? "Cette année aura été la pire année depuis la création de l’entreprise en 2003, confie le dirigeant des Transports Lalanne. Nous avons pioché dans la trésorerie. Au mois de septembre, nous avons essayé d’augmenter les prix au plus juste. D’autres charges augmentent, telles les achats de véhicules. Les conducteurs qui ne vont plus réussir à faire le plein, ne vont pas non plus tarder à venir nous voir en disant 'augmentez-nous'."

Existe-t-il des solutions alternatives, comme le flexfuel ou le gaz ? "Pour les longues distances, le gaz a doublé cette année, constate-t-il. L’électrique, on peut s’en servir en intra-urbain, dans les hypercentres. Mais nous n’avons pas de fournisseurs pouvant nous donner une autonomie suffisante. Dans deux ans, nous devrions pouvoir en acheter."

Retrouvez "Le coup de fil du Matin" chaque jour à 7h15 dans le Grand Matin Sud Radio avec Patrick Roger et Cécile de Ménibus.

Cliquez ici pour écouter “le coup de fil du matin”