Frédérique Rolet : "l'actuelle réforme des retraites ne satisfait personne"

Les enseignants préparent une nouvelle grève pour le jeudi 9 janvier 2020. Ils entendent protester contre la réforme des retraites, mais aussi attirer l'attention sur leurs conditions de travail.

Les syndicats d'enseignants ont prévu une nouvelle grève le jeudi 9 janvier 2020. © AFP

Pour en parler, Frédérique Rolet, secrétaire générale du SNES-FSU, a été l'invitée de Patrick Roger le 6 janvier 2020 dans l’émission "C’est à la une" sur Sud Radio, à retrouver du lundi au vendredi à 8h10.

 

"Envisager des améliorations du système actuel"

"Les syndicats d’enseignants ont appelé à participer à la grève et aux manifestations le jeudi 9 et le samedi 11 janvier 2020, et à la tenue d’assemblées générales pour envisager toutes les actions possibles.

On réclame le retrait de cette réforme, qui ne satisfait personne. On voit bien qu’entre les professions libérales qui sont en grève aujourd’hui, les cheminots, la RATP, les enseignants… tout le monde va perdre avec cette réforme. Et on réclame qu’il y ait des négociations pour envisager des améliorations du système actuel. Car si l’on prend la question des carrières hachées, celles des femmes, celles des contractuels, on n’a plus rien en termes d’aménagement de carrière", a déclaré Frédérique Rolet.

"Emmanuel Macron fait le contraire de ce qu’il affiche"

"Petit à petit, Emmanuel Macron est en train de faire le contraire de ce qu’il affiche. On affiche l’universalité, en même temps on dit : 'on va donner un régime un peu spécial pour telle ou telle profession'. Il serait beaucoup plus raisonnable d’écouter ce que disent les économistes et les organisations syndicales, c’est-à-dire regarder comment on peut continuer de financer le système par répartition qui prend en compte les spécificités des métiers, notamment la pénibilité. C’est tout à fait possible de le faire", a estimé Frédérique Rolet.

Dans la première version de la réforme, "en l’absence de valorisation salariale, les enseignants pouvaient perdre entre 300 et 800 € de pension par mois, ce qui est absolument énorme. Le ministre s’engage aujourd’hui à une revalorisation. Ce serait en fait des compensations pour permettre d’adoucir le passage au nouveau système de retraites. Mais pour l’instant, on a très peu d’informations sur qui serait concerné et par quel moyen", a poursuivi Frédérique Rolet, tout en expliquant que la grève qui s’annonce concerne aussi d'autres sujets, notamment les conditions de travail des enseignants.

 

Cliquez ici pour écouter "C'est à la une" avec Patrick Roger

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !