Fiscalité locale : pourquoi le montant de la taxe foncière explose

Pourquoi la taxe foncière flambe-t-elle ? Philippe Laurent, maire UDI de Sceaux, expert en gestion publique, professeur associé au CNAM, était interviewé dans "Sud Radio vous explique" sur Sud Radio le 20 octobre. "Sud Radio vous explique" est diffusé tous les jours à 7h45 dans la matinale animée par Cécile de Ménibus et Patrick Roger.

Un peu partout en France, le montant de la taxe foncière a flambé.
Un peu partout en France, le montant de la taxe foncière a flambé. (Jean-Pierre Muller - AFP).

La taxe foncière a connu en dix ans une véritable flambée, avec une hausse spectaculaire de 20 à 40% selon les villes, selon l’Union nationale des propriétaires immobiliers. Quelles en sont les causes ?

Flambée de la taxe foncière : "L’État a supprimé la plupart des impôts locaux"

"La raison en est assez simple : les communes ont, pour se financer, à la fois la fiscalité, les dotations de l’État et les ressources qui viennent des usagers des services publiques, décrypte Philippe Laurent, maire UDI de Sceaux, expert en gestion publique. Ces dernières ne progressent pas tellement car elles sont liées au pouvoir d’achat des gens. Par exemple, vous payez la plupart du temps la restauration scolaire en fonction de vos revenus."

"Les dotations de l’État, elles, ont baissé de manière très importante, d’à peu près 35% depuis 2014. Elles se sont stabilisées mais ne progressent pas en fonction de l’inflation ou de l’augmentation de la population, explique le professeur associé au CNAM. Quant à la fiscalité, peu à peu, l’État a supprimé la plupart des impôts locaux. Il ne ne reste plus que la taxe foncière. Elle a absorbé tous les besoins de ressources des communes, alors que toutes les autres recettes stagnent ou diminuent fortement."

Flambée de la taxe foncière : "C’est un système qui ne peut pas tenir"

Cette flambée de la taxe foncière est-elle globalement due à la suppression de la taxe d’habitation ? "Effectivement, à court terme, pour cette année et probablement les années qui viennent. La perte de la taxe d’habitation n’a pas été totalement compensée pour une commune sur six."

"Elles n’ont pas d’autre choix que de diminuer le niveau de service ou de faire augmenter la taxe foncière, résume Philippe Laurent, maire UDI de Sceaux, expert en gestion publique. La seule solution politique est de remettre tout cela sur la table. On ne peut pas avoir un système tel que seuls les propriétaires paient pour les services publics locaux. C’est un système qui ne peut pas tenir."

Retrouvez l'émission Sud Radio vous explique tous les jours dans la matinale animée par Patrick Roger et Cécile de Ménibus

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !