Est-ce vraiment la fin des vieilles chaudières au fioul ?

Les chaudières au fioul vont disparaître ? Le décryptage dans "Sud Radio vous explique" de Frédéric Plan, délégué général de la Fédération française des combustibles, carburants et chauffage (FF3C).

chaudière fioul
La fin des vieilles chaudières au fioul est actée à compter du 1er juillet 2022. (c) AFP

Le décret vient d’être publié : la fin des vieilles chaudières au fioul est actée à compter du 1er juillet 2022. Mais que vont-elles devenir, et par quoi les remplacer ?

"C'est la fin des chaudières au fioul traditionnelles"

"La nouvelle règle est qu’à partir de juillet 2022, une nouvelle chaudière installée devra être une chaudière qui fonctionne au bio fioul, un biocombustible liquide", explique Frédéric Plan, délégué général de la Fédération française des combustibles, carburants et chauffage (FF3C). Ce n’est donc pas la fin totale du fioul ? "C’est important de le préciser, car depuis des mois, des informations erronées ont circulé. On peut dire que c’est la fin des chaudières au fioul traditionnelles. Mais ce n’est pas la fin des chaudières utilisant un combustible liquide qui ressemble quand même beaucoup à du fioul, mais moins polluant."

"Les nouvelles chaudières sont d’ores et déjà compatibles, rassure toutefois Frédéric Plan. D’ici à début février, paraîtra une première liste assez importante de chaudières compatibles ave ce nouveau combustible. Pour les anciennes chaudières actuellement en service, elles ne sont pas tenues d’utiliser ce combustible. Elles continuent d’utiliser du fioul domestique traditionnel. Mais en adaptant le brûleur, elles pourront aussi l’utiliser."

"Prix au litre plus élevé, mais la facture annuelle l’est moins"

On pourra donc adapter les chaudières, qu’elles soient collectives ou individuelles ? "Elles pourraient mériter d’être remplacées, même si elles sont encore opérationnelles, ne serait ce que pour gagner en efficacité énergétique, décrypte le délégué général de la Fédération française des combustibles, carburants et chauffage (FF3C). Bien évidemment, vous pouvez continuer à utiliser du fioul domestique traditionnel, ou passer au biocombustible, le bio fioul, en adaptant ou changeant le brûleur."

"Toutes les chaudières installées jusqu’en juin 2022 continueront à fonctionner avec le fioul domestique traditionnel, rassure Frédéric Plan. Aux consommateurs, dans le futur, de passer ou non au biofioul." Ce carburant est-il plus ou moins cher ? "Il est 15% plus cher que le fioul domestique. Mais les parlementaires n’ont pas encore traité la fiscalité du biocomposant dans ce fuel. Ils pourraient donner une incitation à l’utiliser, car il est plus vertueux. Quand on remplace une chaudière neuve, on gagne entre 25 à 30% de consommation. Le prix au litre est plus élevé, mais la facture annuelle l’est moins."

Retrouvez "Sud Radio vous explique" chaque jour à 7h40 dans le Grand Matin Sud Radio avec Patrick Roger et Cécile de Ménibus.