Fermeture des stations thermales : "une perte de 20 millions d’euros"

En Occitanie, les stations thermales subissent la crise de plein fouet. Patrice Gaut, directeur de la maison du tourisme et du thermalisme de Barbotan-les-Thermes, à Cazaubon (Gers), était interviewé dans "le coup de fil du matin" sur Sud Radio le 12 avril. "Le coup de fil du matin" est diffusé tous les jours à 7h12 dans la matinale animée par Cécile de Ménibus et Patrick Roger.

À Barbotan-les-Thermes, à Cazaubon (Gers), la station thermale n’a pas rouvert ses portes depuis octobre dernier. (Photo : Wikipedia)

"Un tiers de nos clients habituels"

C’est un cri d’alarme de la part des stations thermales… Comment s’en sortent-elles financièrement après quasiment un an de fermeture ? "Les stations essaient de faire au mieux, confie Patrice Gaut, directeur de la maison du tourisme et du thermalisme de Barbotan-les-Thermes, à Cazaubon (Gers). Barbotan fait partie de la Chaîne thermale du soleil. Nous avons déjà eu deux fermetures administratives, en mars et en octobre 2020, toujours en vigueur. Cela représente quand même une perte de 20 millions d’euros, soit un million par station."

"À cela viennent s’ajouter des problèmes d’emploi, rappelle Patrice Gaut. L’année dernière, nous avons pu recevoir près de 100.000 curistes, soit un tiers de nos clients habituels. Cela représente 200 emplois directs et 600 emplois indirects perdus dans la station thermale, que ce soit dans l’hôtellerie, la restauration, les commerces. C'est toute l’activité autour qui a été mise à mal."

"Pas un seul cluster dans une station thermale"

Quid de cette saison, alors que les stations devraient rouvrir bientôt ? "Les leçons de l’année dernière ont été profitables. On nous avait demandé d’ouvrir du jour au lendemain, mais les carnets de réservation étaient vides. Tout est mis en œuvre aujourd’hui pour avoir un carnet de commandes rempli, de manière à ce que, dès qu’on aura le feu vert, on ne redémarre pas à zéro. On se prépare pour le 17 mai."

"À un moment donné, il faudra redémarrer l’activité. Il faut aussi rappeler que les protocoles ont été respectés, souligne le directeur de la maison du tourisme et du thermalisme de Barbotan-les-Thermes. Il n’y a pas eu un seul cluster dans une station thermale de France. Nous sommes en capacité de recevoir nos clients sans aucun problème avec le protocole adapté, et cela fonctionne."

Cliquez ici pour écouter “le coup de fil du matin”

Retrouvez "le coup de fil du matin" du lundi au vendredi à 7h12 sur Sud Radio, dans la matinale de Cécile de Ménibus et Patrick Roger.
Sur quelle fréquence écouter Sud Radio ? Cliquez-ici !