Bouge ton coq : "l’objectif est de créer 2.000 épiceries dans les villages"

Un mouvement citoyen permet de faire revivre les petits commerces dans les territoires ruraux. Christophe Brochot, cofondateur du dispositif Bouge Ton Coq, qui favorise les initiatives en milieu rural, était interviewé dans "le coup de fil du matin" sur Sud Radio le 4 mars. "Le coup de fil du matin" est diffusé tous les jours à 7h12 dans la matinale animée par Cécile de Ménibus et Patrick Roger.

À l'heure actuelle, 60% des communes rurales n’ont déjà plus un commerce. (crédit photo : Bouge ton coq)

"27 km aller-retour pour aller faire ses courses"

"Bouge Ton Coq est un mouvement qui rassemble les citoyens, les entreprises et les pouvoirs publics, explique Christophe Brochot, cofondateur de ce dispositif, qui favorise les initiatives en milieu rural. Pour faire essaimer des initiatives d’intérêt général dans la ruralité." Comment cela se concrétise-t-il ? "Nous sommes partenaires des maires ruraux de France. Une première opération a été menée en janvier 2020. Dès le début du Covid, nous avons aidé 300 petits commerçants, petits artisans et petits producteurs un peu partout en France, sous forme de dons, au moment où les aides n’étaient pas complètement mises en place."

"C’était une opération d’urgence, précise Christophe Brochot, la première pour les aider à franchir le cap, à un moment où c’était difficile." Il faut dire que les petits commerces ne sont guère armés dans les villages face aux grande surfaces. "Le constat est simple : 60% des communes rurales n’ont plus un commerce. La moyenne pour aller faire ses courses est 27 km aller-retour. Imaginez s’il fallait faire cela à Paris, ce serait la révolution !"

"Créez votre épicerie, et on vous accompagne"

"Il y a aussi une énergie incroyable, 40.000 citoyens nous suivent. Le message est "vous, citoyens, si vous avez envie de faire revivre votre village, c’est facile, créez votre épicerie ! Allez sur Bouge ton coq, et on vous accompagne avec Mon Epi". Là, l’objectif est de créer 2.000 épiceries sur le territoire dans les villages, avec notre partenaire. C’est totalement associatif, avec 75% des produits en circuit court. C’est formidable pour les petits producteurs. Il n’y a pas de marges distributeurs, donc les prix sont bas."

"Dans les villages où les commerces ont du mal à survivre, c’est une solution efficace, qui marche, insiste le cofondateur du dispositif Bouge Ton Coq. Il y en a plus de cinquante sur le territoire. Vous avez accès à tous les produits de nécessité qui ne sont pas des produits frais : conserves, papier toilette… Avec des possibilités d’adjoindre des points relais, des potagers participatifs, des cafés."

Cliquez ici pour écouter “le coup de fil du matin”

Retrouvez "le coup de fil du matin" du lundi au vendredi à 7h12 sur Sud Radio, dans la matinale de Cécile de Ménibus et Patrick Roger.
Sur quelle fréquence écouter Sud Radio ? Cliquez-ici !