Rompre sans trop souffrir, les conseils de Brigitte Lahaie

Je suis toujours très étonnée d’entendre des auditeurs qui ont décidé de se quitter mais qui malgré tout, continuent à vivre sous le même toit. Non seulement c’est douloureux, surtout bien sûr pour celui qui n’aurait pas voulu la séparation mais c’est très nocif pour les deux membres du couple car fatalement des mots violents seront échangés et resteront ancrés dans la mémoire. Sans parler du spectacle montré aux enfants. Mais alors comment faire pour que la rupture se fasse le plus en douceur possible ?

Le Love Conseil de Brigitte Lahaie
Tous les conseils de Brigitte Lahaie sont sur Sud Radio

L’humain peut passer très rapidement de l’amour à la haine. Nous sommes tentés de croire que si vous vous êtes aimés, vous devriez pouvoir rompre proprement. Malheureusement, ces moments réactivent des sentiments archaïques, tous les conflits larvés éclatent, les reproches fusent, les rancœurs accumulées depuis tant d’années remontent à la surface.

Mais la douleur n’explique pas tout… Curieusement lorsque l’amour s’éteint, l’amour-propre prend le relais. L’autre est responsable de tout et surtout de ne pas avoir été à la hauteur de nos espérances.

Mes conseils pour se quitter avec respect

Tout d’abord, le plus rapidement possible, trouvez une solution pour ne plus habiter ensemble. Réglez les questions financières clairement, tout comme les questions familiales. Ne cherchez ni à jouer à la victime ni au détective.  De même ne vous sentez pas obligé de faire preuve de largesse excessive. L’argent ne guérit jamais les blessures d’amour.

Au partenaire qui est quitté, je conseille de se comporter en adulte responsable. Votre partenaire vous en sera reconnaissant. D’ailleurs, le seul moyen de récupérer quelqu’un qui croit ne plus nous aimer, c’est de lui prouver à quel point on est quelqu’un de bien et qui, en plus, n’est pas dépendant de lui.

Les phases indispensables après une rupture

Il ne faut pas les zapper car elles vous rattraperaient tôt ou tard, vous empêchant alors de vivre une nouvelle histoire.

Première phase : reconnaître votre souffrance.

Cette douleur existe d’ailleurs même lorsque vous avez pourtant décidé de partir. Durant les premiers temps, il faut accepter d’être mal. La colère et la tristesse sont les deux émotions qui vous envahiront à tour de rôle. Ne luttez pas contre elles. Certains se sentent déprimés, d’autres se jettent dans une hyper activité qui n’a d’autre but que de noyer le chagrin dans l’action. C’est seulement au bout de quelques semaines, voire quelques mois, que vous commencerez à vous sentir un peu mieux. Certains auront besoin de se jeter dans les bras d’une autre personne. Pourquoi pas ! Néanmoins ne soyez pas dupe, cette relation transitoire aboutit rarement sur une relation durable.

Deuxième phase : accepter vos peurs

Il faut également accepter de reconnaître votre colère qui provient le plus souvent d’un sentiment d’injustice. Ne sous-estimez pas un manque d’envie qui peut cacher un début de dépression. En fonction de chaque paramètre, vous devrez adopter une attitude différente.

Troisième étape : faire un bilan

C'est  notamment l’occasion de reconnaître votre part de responsabilité. Cette phase souvent moins prise en compte permet pourtant de ne pas reproduire les mêmes erreurs lors de la prochaine rencontre amoureuse.

Quatrième phase : mettre un point final à votre histoire

«  Faire le deuil », comme disent les psys, afin de pouvoir vivre une nouvelle relation, libéré de toute souffrance, de vos peurs mais aussi de tout espoir de renouer avec votre ex.

Ainsi, si vous respectez ces phases, vous en sortirez grandi et plus apte à construire une véritable histoire d’amour...  Si vous vous êtes vraiment conduit de manière mature, votre ex peut avoir envie de revenir vers vous. Parfois, vous vous êtes quittés un peu trop vite et les regrets surviennent.

Brigitte Lahaie