Qu’est-ce que le polyamour ? La réponse de Brigitte Lahaie

Le polyamour est une manière de vivre sa vie amoureuse bien différente du couple tel qu’on le connait. Certains le considèrent comme une philosophie d’autres comme une nouvelle éthique amoureuse… Bref on est bien loin de la morale bourgeoise des siècles derniers.

Brigitte Lahaie répond à toutes vos questions
Brigitte Lahaie répond à toutes vos questions

Les polyamoureux partent du principe que l’être humain est apte à aimer plusieurs partenaires. Ils refusent l’exclusivité et déclarent ouvertement qu’ils se sentent libres même s’ils acceptent de vivre en couple.

Cette pratique amoureuse a été mise en avant par Françoise SIMPERE au début des années 2000 mais le premier couple en France qui l’a revendiqué c’est : Jean-Paul SARTRE et Simone DE BEAUVOIR. Ils ont en effet affiché au Paris intellectuel de l’époque leur manière de vivre leur amour libre. Le terme « polyamory » est apparu aux USA dans les années 60 particulièrement dans les mouvements hippy.

Une définition du polyamour

Il ne s’agit ni de libertinage et encore moins de polygamie ou de polyandrie. Le polyamour consiste à vivre ses relations affectives en toute liberté mais, à la différence de l’adultère, les choses sont clairement affirmées. Les polyamoureux ne prétendent pas être fidèle, ils affichent clairement leur désir d’aimer comme bon leur semble. Il ne s’agit pas forcément de relations sexuelles, ce ne sont parfois que de belles amitiés amoureuses mais il n’y a pas de promesse d’exclusivité sexuelle.

Le polyamour, pour qui ?

Si cette philosophie de vie amoureuse convient très bien à certains célibataires qui peuvent ainsi vivre différentes histoires d’amour sans s’engager, elle est plus délicate à mettre en place dans un couple déjà existant. Certes, elle a l’avantage de permettre à chaque partenaire de multiplier les échanges. Et il est vrai que chaque rencontre apporte des satisfactions différentes. Néanmoins, le polyamour met en éveil la jalousie et le désir d’exclusivité qui sommeille en chacun de nous !

Lorsque deux êtres sont dans la passion, ils n’ont guère envie de faire l’amour avec une autre personne, ils ont envie d’être ensemble. Ne dit-on pas que les amoureux sont seuls au monde ? Durant cette phase la question ne se pose guère. En revanche ensuite, les partenaires risquent de ne pas réagir de la même manière.

L’expérience a prouvé que peu de couples parviennent à s’accorder vraiment. Les affres de la jalousie, le besoin d’être le ou la préféré(e), la peur d’être abandonné rendent souvent la situation trop douloureuse. En fait, si l’idée paraît sympathique, je ne crois pas vraiment que le polyamour soit la solution pour remplacer le couple tel qu’il existe. La fidélité reste encore une notion essentielle pour la plupart des gens. Etre apte à dépasser la jalousie, ce sentiment intrinsèque à la nature humaine, n’est pas donné à tout le monde. Néanmoins, certaines personnes y parviennent parfois quelques temps, c’est alors une expérience qui les fait évoluer.

Personnellement, je crois plus à un pacte de loyauté qui soude les amants dans une relation basée sur la confiance et le respect. Certes la fidélité ne va pas de soi... Mais à quoi bon partir sur une base de transparence qui fait obligatoirement souffrir ?

Brigitte Lahaie

Si vous voulez plus d’informations :

« Le guide des amours plurielles » de Françoise SIMPERE

« Osez le polyamour » de Eve DE CANDAULIE