L’infidélité est-elle inévitable ? La réponse de Brigitte Lahaie

Brigitte Lahaie Sud Radio
Toutes les réponses de Brigitte Lahaie à vos questions les plus (p)osées !

Avec l’augmentation de la longévité, les couples durent de plus en plus longtemps, ce qui fait dire à de nombreux sexologues que l’infidélité est presque inévitable. Mais il y a autant de façons d'être infidèles que de raisons de ne pas l'être. Il serait alors dommage de tout mettre dans le même panier, tête baissée. Essayons plutôt de comprendre ce qui peut motiver une infidélité...   

S’il est assez courant, après des années de mariage, d’avoir envie d’aller voir ailleurs, surtout si on s’est connu très tôt sans avoir eu d’autres expériences sexuelles, cela ne veut pas dire que ce sera systématique. La tentation existe, certes, mais cela ne signifie pas qu’on va y céder ! 

Tout d’abord, rassurez-vous, ce n’est pas parce que vous éprouvez une attirance pour quelqu’un d’autre que vous n’aimez plus votre partenaire. Bien souvent, cette attraction nous fait imaginer que c’est la fin de notre relation amoureuse, or c’est juste l’indication que nous avons envie qu’il se passe quelque chose de plus excitant dans notre vie. Pourquoi pas, dès lors, avec notre partenaire habituel ? 

Néanmoins soyons clair, la fidélité demande un renoncement. Les individus ayant une certaine maturité affective, un respect de l’autre, seront plus enclins à ce renoncement. Ils restent fidèles et renoncent à leurs pulsions parce qu’ils considèrent leur couple comme plus essentiel qu’un plaisir éphémère. En revanche, si le couple produit trop de frustrations pour l’un ou l’autre des partenaires, le danger que ce dernier aille chercher ailleurs est grand. 

Si vous avez été infidèle et que vous vous sentez coupable, il vaut mieux vous confier à quelqu’un, de préférence à un étranger. Les thérapeutes jouent très bien ce rôle. Sinon la culpabilité risque de vous envahir et, pour vous soulager, vous finirez par le dire à votre partenaire. Cet aveu le fera souffrir et n’apportera rien à votre relation. 

Si l’infidélité est découverte, cela demande au couple une restructuration. Chacun devra comprendre le rôle qu’il a joué dans cette période délicate. Parfois, la personne trompée est tout autant responsable que l’infidèle. Cette introspection est nécessaire pour que le couple puisse repartir sur des bases nouvelles et saines, sans risque de rancune et de règlements de compte ultérieurs. 

Nous ne sommes pas tous infidèles, il existe heureusement des couples fidèles ! Mais surtout nous ne sommes pas fidèles ou infidèles pour les mêmes raisons. 

Il y a les fidèles parce qu’ils sont heureux dans leur couple, ils sont bien dans leur peau et ils ont trouvé la personne complémentaire, ceux-là n’ont en fait aucune raison d’être infidèles.

Il y a les fidèles à tout prix, ils sont généralement trop idéalistes et ils préfèreront rompre plutôt qu’avoir une relation avec un autre partenaire. Ces personnes peuvent avoir des relations successives durant lesquelles elles seront toujours fidèles. Et tout naturellement, elles n’acceptent pas facilement l’infidélité éventuelle de leur partenaire. 

Puis il y a les infidèles du digital. Ceux qui ne font que fantasmer sur des personnes avec qui ils discutent via des sites ou des applications de rencontres. Cela ne pose a priori pas de problème sauf évidemment si ce moyen d’évasion devient addictif ou plus suffisant… 

Il y a également l’infidélité soupape de sécurité. Elle survient lorsque la relation devient monotone ou lorsqu’il y a trop d’incompréhensions, de conflits dans le couple, ou encore une crise existentielle. Il s’agit en général de relations fugaces, sauf que la personne risque d’être prise à son propre jeu en tombant amoureuse ! 

Enfin, il y a les « infidèles fidèles » qui pratiquent l’échangisme mais sont des fidèles de coeur. Il s’agit souvent de couples possessifs. Pour eux tout ira bien si la communication est présente. 

Restent les infidèles dans l’âme. Ces derniers le sont malgré eux. Parfois, après avoir bien vécu, ils se calment mais rarement avant la quarantaine. 

Pouvons-nous raisonnablement nous conditionner pour avoir une relation extra-conjugale sans danger ? 

Bien sûr que non ! Car il est impossible de rationaliser ses sentiments. Même si vous pensez que vous saurez ne pas tomber amoureux, cela pourra vous arriver au moment où vous vous y attendez le moins. Avoir une relation, c’est toujours modifier son équilibre affectif, ce n’est donc pas anodin. Parfois la relation peut être positive pour vous, voire pour votre couple puisque vous irez chercher ailleurs ce qui manque. Cela pointera ce qui ne va pas. Aidera parfois à mettre des mots sur le malaise. Mais ne vous voilez pas la face, sachez que c'est dangereux. 

Voici quelques conseils utiles afin de ne pas vous lancer dans une aventure extra-conjugale qui aurait pour conséquence désastreuse de détruire votre couple. 

Tout d’abord, comprenez pourquoi vous avez envie d’un ou d’une autre partenaire. Est-ce parce que vous n’avez pas assez de rapports sexuels ? Parce qu’ils ne sont plus épanouissants ? Parce que vous avez besoin d’affection ? Ou est-ce parce que vous voulez vérifier que vous êtes encore séduisant(e) ? 

Ensuite, et ce second point est sans nul doute le plus important, voyez si vous êtes prêt à risquer d’en payer le prix. Sachant que le prix fort serait la rupture. Puis voyez si c’est une personne en particulier qui vous attire ou plutôt l’attrait de l’interdit. 

Enfin, en cas de découverte de l’infidélité de votre partenaire, ou si vous-même vous êtes tenté par une aventure, prenez le temps de méditer avant de prendre la moindre décision… Tout, ou presque, peut être surmonté ou évité grâce à une bonne communication au sein du couple. 

Brigitte Lahaie

Les rubriques Sudradio