single.php

Quand les maires sont poussés à rendre l’écharpe

En tant qu’élus de proximité, les maires sont soumis comme jamais à des violences sans précédent. Pour en parler, Jean-Claude Nevers, maire de Montfleur dans le Jura, était l’invité d’André Bercoff sur Sud Radio, mardi 5 mars.

Jean-Claude Nevers, l'un de ces maires débordés, invité d’André Bercoff dans "Bercoff dans tous ses états” sur Sud Radio.
Jean-Claude Nevers, l'un de ces maires débordés, invité d’André Bercoff dans "Bercoff dans tous ses états” sur Sud Radio.

Maire d’une petite commune du Jura depuis 2014, Jean-Claude Nevers est à la fois citoyen et responsable. Il fait partie des maires agressés. Et il s’alarme, sur Sud Radio, de l’état actuel de la France. Rencontre avec un élu engagé.

Les maires soumis à des violences sans précédent

Jean-Claude Nevers fait partie de ces maires agressés. "Cela a commencé en décembre 2021 par un courriel envoyé par un administré. Cela a commencé comme ça. Puis des messages vocaux. Puis des intimidations. Dans la nuit du 24 au 25 octobre 2022, pendant le conseil municipal, la voiture de mon premier adjoint a pris feu. Dans la même nuit, des menaces de mort sur les tombes du cimetière" explique le maire d’une commune de moins de 200 habitants.

"Quand j’ai pris mes fonctions en 2014, je savais qu’on ne peut pas plaire à tout le monde. Mais l’intérêt collectif prime pour le bien-être de tous" ajoute celui dont l’action en tant que maire ne plaît visiblement pas à tous ses administrés. "On se bat tout seul" précise-t-il, bien qu’étant tenu d’informer le préfet et le procureur de la République pour les actes civils. 

Le maire, un élu confronté à tous les problèmes

"Le maire d’un village est confronté à toutes les problématiques. Problèmes de santé, d’accidents…" ajoute-t-il, déplorant un manque de réponse de la part de l’État. "Nous avons une société où plus personne n’est responsable. Pourtant on cherche toujours un responsable. La société pousse à l’incivisme. C’est moi d’abord, et les autres après" lance Jean-Claude Nevers, précisant que son indemnité en tant que maire est de 900 euros nets mensuels, pour un travail 24 heures sur 24.

Un village de moins de 200 habitants qui fait office de miroir de la France. Et dans lequel les maires sont mis à rude épreuve. Dans ce tableau bien noir, Jean-Claude Nevers salue tout de même l’action d’un corps constitué, les gendarmes. Bien qu’encore une fois un écueil apparaisse. Il y a quelques années, la plus proche gendarmerie se situait à 7 kilomètres. Elle est aujourd’hui à plus d’une trentaine de kilomètres de là.

Cliquez ici pour écouter l’invité d’André Bercoff dans son intégralité en podcast.

Retrouvez “Le face à face” d’André Bercoff du lundi au jeudi  à 13h dans Bercoff dans tous ses états Sud Radio.

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !

L'info en continu
16H
15H
14H
13H
11H
10H
09H
07H
04H
00H
Revenir
au direct

À Suivre
/