Pourquoi l’économie occidentale est en crise

L'économiste Bernard Monot a expliqué pourquoi l'économie occidentale était en crise aujourd'hui. Il était l'invité dans "Bercoff dans tous ses états" le 25 octobre 2022.

Bernard Monot
Bernard Monot, invité d’André Bercoff dans "Bercoff dans tous ses états” sur Sud Radio.

Pourquoi tout va si mal pour l'économie européenne, et dans l’Occident de manière générale ? Dans son dernier livre, L’Eurovision pour les peuples, publié aux éditions Muller, l’économiste Bernard Monot retrace toute l’histoire de l’Union européenne depuis Maastricht. Les fondations d’un système économique et politique qui se heurte aujourd’hui à une réalité qui le met à mal.

"L’aboutissement de notre système monétaire"

"On atteint l’aboutissement de notre système monétaire international et occidental bâti il y a 50 ans. À l’époque, les Américains avaient changé la donne bâtie en 1945, en remplaçant l’or par le dollar. Une grande supercherie monétaire américaine qui lançait une période d’étalon dollar-dette. Cinquante ans plus tard, nous quittons le système capitaliste pour tomber dans un système socialiste : nous sommes financés par la dette", explique Bernard Monot, économiste politique, essayiste, ancien député européen, vice-président du Cercle national des économistes et financiers d’institutions publiques.

Une économie dans le rouge. Depuis 1974, la France n’a pas eu un budget à l’équilibre. En 2023, le budget de la France sera le 49e budget déficitaire. "Nous sommes en train de frapper le mur des réalités. Nous sommes rentrés dans une troisième guerre mondiale monétaire. Non militaire. Il s’agit de l’effondrement du dollar, et la 'dédollarisation' du monde", précise l’auteur de L’Eurovision pour les peuples aux éditions Muller.

Économie : un affrontement tectonique entre deux blocs

Dans cette nouvelle "guerre", on distingue aujourd’hui plusieurs camps. L’Occident, tout d’abord, qui est en train de faire un "front commun pour essayer de résister à l’effondrement du capitalisme, malade de sa monnaie depuis 1971". "Nous allons observer la dépréciation des devises occidentales", lance-t-il. L’Occident n’est pourtant pas uni pour autant. "Les États-Unis attendent la chute de l’Europe, et quand elle sera à terre, les Américains nous tendront la main pour absorber l’Europe dans la zone dollar qui tentera de survivre par tous les moyens pour piller nos richesses nationales", explique Bernard Monot.

De l’autre côté, nous avons les pays que l’on qualifiait d’émergents : Brésil, Inde, Chine, Russie, Afrique du Sud. Ainsi que tous les autres pays alignés, les 15 pays d’Asie du Sud-Est, ceux de l’ASEAN, l’Argentine, sans oublier les pays du Golfe. "Nous vivons un affrontement tectonique entre deux blocs", conclut Bernard Monot. Une guerre où ce dernier semble certain que l’Europe, et donc la France, laissera des plumes.

Cliquez ici pour écouter l’invité d’André Bercoff dans son intégralité en podcast.

Retrouvez “Le face à face” d’André Bercoff chaque jour à 12h dans Bercoff dans tous ses états Sud Radio.

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !