single.php

Philippe Folliot : "La France n’a jamais eu pour la mer la vision qu’elle a eu pour l’espace"

Avec l’un des plus importants domaines maritimes au monde, la France sait-elle exploiter la mer comme il le faut ? Pour en parler, Philippe Folliot, sénateur du groupe Union centriste, était l’invité de Philippe David sur Sud Radio le lundi 13 mars dans "Bercoff dans tous ses états", pour son livre "France-sur-Mer : un incroyable gâchis" aux éditions La Biblioteca.

Philippe Folliot
Philippe Folliot, invité de Philippe Daviddans "Bercoff dans tous ses états” sur Sud Radio.

Après France-sur-mer, un empire oublié, le sénateur Philippe Folliot réitère avec France-sur-mer : un incroyable gâchis. Un appel à ce que la France se reconnaisse telle qu’elle est, et non pas telle qu’elle pense être. Un changement de point de vue très mal engagé pour le sénateur du Tarn.

Une France qui se croit continentale alors qu’elle est maritime

"La France se croit continentale et européenne alors qu’elle est de fait mondiale et maritime. Elle dispose du premier domaine maritime au monde, grâce à nos Outre-mer. Et cette chance unique au monde n’est pas assez prise en compte, y compris sur le plan politique. D’où le fait qu’écrire les choses est particulièrement important. Cela permet de poser une réflexion et puis surtout de faire un constat et des propositions", explique Philippe Folliot sur Sud Radio.

Ce constat, quel est-il ? "Pour reprendre Tabarly, pour les Français, la mer c’est ce qu’ils ont dans le dos quand ils regardent la plage. C’est notre problème. Bien sûr, il y a un certain nombre de régions tournées vers les questions maritimes. Mais malgré tout, notre pays ne s’assume pas pour ce qu’il est. Il n’y a jamais eu pour la mer cette vision que nous avons eu pour l’espace", déplore le sénateur.

La mer pour relever les défis de l’humanité

"L’économie maritime représente autant d’emplois en France que l’automobile. Pour autant, dans l’esprit de nos concitoyens, elle n’est pas du tout à cette hauteur-là. Nous devons changer de paradigme et voir la réalité de notre pays. Quatre objectifs majeurs du XXIème siècle ne pourront être relevés que par une exploitation raisonnable et raisonnée des ressources des océans : l’alimentation, l’énergie, l’accès à l’eau et l’environnement", précise Philippe Folliot sur Sud Radio.

"Pour ces quatre défis, le fait pour notre pays de disposer d’un domaine maritime aussi important est un atout incommensurable. D’autant plus que nous avons dans notre pays plusieurs entreprises qui sont souvent leaders mondiaux dans ces domaines très peu connus", conclut-il. Un véritable plaidoyer en faveur de la mer et un appel du pied pour nos gouvernants, afin de savoir exploiter ces richesses.

Cliquez ici pour écouter l’invité d’André Bercoff dans son intégralité en podcast.

Retrouvez “Le face à face” d’André Bercoff chaque jour à 13h dans Bercoff dans tous ses états Sud Radio.

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !

L'info en continu
16H
15H
14H
13H
12H
Revenir
au direct

À Suivre
/