single.php

Alexandra Henrion-Caude : "On a compromis l’état de santé des gens avec cette vaccination"

Par Jean Baptiste Giraud

Alexandra Henrion-Caude, auteure de "Les apprentis sorciers tout ce que l’on vous cache sur l’ARN messager" (Éditions Albin Michel), était l'invitée de "Bercoff dans tous ses états" le 9 mars 2023 sur Sud Radio.

Alexandra Henrion-Caude
Alexandra Henrion-Caude, invitée d’André Bercoff dans "Bercoff dans tous ses états” sur Sud Radio.

"En novembre 2022, la patronne de la branche Vaccins de Pfizer a déclaré : ‘Nous pilotions l’avion pendant que nous étions en train de le construire’. J’en ai parlé à des amis pilotes sans leur donner le contexte. Ils m’ont répondu qu’on ne le fait jamais. On teste certes des avions dont la construction n’est pas achevée, mais ça finit toujours mal", a déclaré Alexandra Henrion-Caude au sujet des vaccins contre le Covid-19.

 

Alexandra Henrion-Caude : "Monsieur Bourla a un seul instinct, celui du businessman"

"Quand on est scientifique, on passe notre temps à nous opposer à nos pairs. Au point que, lorsqu’on écrit un article, on l’envoie à nos compétiteurs, qui vous défoncent l’article. On le fait systématiquement. C’est quelque chose de sain que d’avoir cette confrontation. On nous a fait croire depuis trois ans que personne ne détient la vérité. Quand on est dans un dogme comme quoi il faut se vacciner, il est impossible de parler science. Et devinez ce qui s’est passé ? Personne n’a parlé science. Les débats n’ont pas eu lieu.

 


La technologie de l’ARN messager n’avait donné avec succès le moindre vaccin ni le moindre médicament. C’est d’ailleurs le patron de Pfizer lui-même qui l’a dit dans le Washington Post en mars 2022. Il a dit, après s’être fait suggérer l’ARN messager par des scientifiques, avoir suivi son instinct pour construire le vaccin Pfizer là-dessus. Et quel est cet instinct ? Monsieur Bourla a un seul instinct, celui du businessman."

"Personne ne connaît les conséquences de la vaccination à moyen et long terme"

"Il y a des narratifs qui s’effondrent. On nous a pétris dans la peur, toutes générations confondues. En juin 2022, le Lancet nous apprenait que les défenses immunitaires 8 mois après l’administration de 2 doses de vaccin sont inférieures à celles des personnes non vaccinées. Cela veut dire qu’on a compromis l’état de santé des gens avec cette vaccination. Aujourd’hui, personne ne connaît les conséquences de la vaccination à moyen et long terme. Ensuite, dans un article de Virology on lit : 'Selon les recommandations de l’Agence européenne du médicament, les injections de rappel Covid-19 fréquentes pourraient avoir un effet négatif sur la réponse immunitaire'. Par mesure de sécurité, les rappels ultérieurs doivent être interrompus", a poursuivi Alexandra Henrion-Caude.

 

"On a du mal à réconcilier la réalité avec le narratif qu’on vous impose"

Alexandra Henrion-Caude estime par ailleurs improbable que le SARS-Cov2 ait pu émerger dans le milieu naturel. "Le SARS-Cov2 est différent de toutes les bestioles qu’on a vues avant en tant que coronavirus. À la différence des autres coronavirus du même lignage, le SARS-Cov2 a une clé d’entrée dans les cellules humaines. On voit que c’est magnifiquement inséré pile au bon endroit entre deux éléments de protéines. Et c’est là que vous avez vraiment du mal à réconcilier cela avec le narratif qu’on vous impose. À ce propos, on nous a prévenus en mars 2022 que tout scientifique qui émettrait des doutes quant au narratif comme quoi ce virus est issu de pangolin ou de chauve-souris serait jugé, taxé de théorie conspirationniste et fortement condamné. C’est écrit noir sur blanc dans Lancet et dans Science. Donc, vous réfléchissez à deux fois avant d’avoir une voix dissonante. Et puis le Daily Mail a révélé que 26 des 27 chercheurs signataires de cette tribune dans Science avaient un conflit d’intérêt puisqu’ils étaient liés au laboratoire de Wuhan."

À lire aussi :

Cliquez ici pour écouter l’invité d'André Bercoff dans son intégralité en podcast.

Retrouvez “Le face à face” d’André Bercoff chaque jour à 12h30 dans "Bercoff dans tous ses états" Sud Radio.

L'info en continu
15H
14H
13H
12H
09H
Revenir
au direct

À Suivre
/