Vincent Chaudel : "Le PSG va rentabiliser le transfert de Neymar assez rapidement"

Vincent Chaudel : "Le PSG va rentabiliser le transfert de Neymar assez rapidement"
Vincent Chaudel (expert sport pour le cabinet Webstone et Vice-Président du think thank Sport & Citoyenneté) © DR

Vincent Chaudel (expert sport pour le cabinet Webstone et vice-Président du think thank Sport & Citoyenneté) était ce dimanche l'invité de Sud Radio.

L'arrivée de la star brésilienne Neymar au Paris-Saint-Germain a fait basculer le club parisien mais aussi le championnat de France de football dans une dimension qu'ils n'avaient jusqu'alors jamais connue. Outre l'apport sportif d'un des meilleurs joueurs du monde, annoncé comme le successeur désigné de Lionel Messi et Cristiano Ronaldo au palmarès du Ballon d'or, les perspectives commerciales d'un tel transfert s'annoncent colossales. On en parle avec Vincent Chaudel (expert sport pour le cabinet Webstone et vice-Président du think thank Sport & Citoyenneté), invité ce dimanche de Julien Mahet dans la matinale week-end.  

Bonjour Vincent Chaudel, alors avant de parler de ce que certains appellent déjà "l'effet Neymar", pouvez-vous juste nous expliquer quel est le métier de votre cabinet ?

C'est un cabinet de stratégie, d'organisation et de management sur différents sujets et pour ma part, j'ai monté une expertise en management du sport, il y a maintenant 16 ans.

Et quel est le rôle du think tank Sport & Citoyenneté ?

Alors avec "Sport & Citoyenneté", on travaille sur la dimension citoyenne du sport et on essaie de travailler au niveau des instances politiques, européennes pour donner une place au sport dans l'environnement juridique, sur les sujets du bénévolat, de la santé, du handicap... Nous avons également travaillé sur Paris 2024 par rapport à sa notion d'héritage citoyen.

Revenons-en à Neymar. Si le côté "business" du joueur vous intéresse en tant que professionnel et expert du sport, est-ce que le président d'un think tank bénévole que vous êtes est choqué par les chiffres annoncés ? 

Moi non ! En fait, ils ne sont que le reflet du monde dans lequel on vit. Pourquoi serais-je choqué des 30 millions de salaire versés à Neymar quand David Guetta peut gagner 26 millions d'euros sur une année ? Pourquoi l'un pourrait gagner de l'argent en étant chanteur ou musicien et l'autre, sous prétexte qu'il tape dans un ballon, n'aurait pas le droit de gagner la même chose ? On a un vrai problème sur ce sujet, au niveau des politiques et des têtes pensantes en France. Si l'on regarde la population, regardez l'effet populaire que l'arrivée de Neymar a eu. Je ne crois pas qu'il n'y avait que des gens issus de catégories sociaux professionnelles + (ceux gagnant plus de 5 000 euros par mois), qui étaient dans la rue à l'attendre. Qui faisait la queue devant la boutique pour acheter le maillot ? Ce n'était pas que des millionnaires et personne ne les a forcés.

On annonce 222 millions d'euros pour le transfert, 30 millions d'euros net d'impôt par an pour le salaire, on repousse les limites. Ça ne s'arrêtera jamais ?

Je comprends tout à fait que ces chiffres fassent tourner la tête. Mais pourquoi on a ces chiffres ? Si vous aviez acheté un joueur avec une aura nationale pour 222 millions d'euros, je vous aurait dit que vous êtes fou. Ensuite, si c'est un joueur qui a une aura européenne, vous prenez un risque. Mais là dans le cas de Neymar, nous sommes - et ce n'est pas la faute du football - dans une dimension mondiale, ce qui représente potentiellement quelques milliards de fans. Le PSG, avec un joueur comme Neymar, va étendre son aire de jeu et son aire d'influence, tout particulièrement en Asie, en Chine, là où il n'était pas vraiment.

Combien va rapporter Neymar au club, arrive-t-on à l'évaluer ?

Oui, on peut toujours en parler et essayer de faire des évaluations. On sait, de façon plutôt certaine, combien il va coûter et on peut faire des hypothèses sur ce qu'il rapportera. Avant d'évoquer ces hypothèses, je tiens à préciser que ce transfert est avant tout une motivation sportive pour le club, qui veut aller gagner la ligue des champions, mais aussi pour le joueur qui veut être le numéro un mondial. Il veut le Ballon d'or et ça, il ne pouvait pas le faire à Barcelone avec Messi devant lui. Une fois qu'on a dit ça, évidemment qu'il y a des conséquences économiques. Aussi étonnant que cela puisse paraître, je pense que le PSG va rentabiliser l'affaire assez rapidement. Rappelons que quand Cristiano Ronaldo est parti de Manchester pour aller à Madrid en 2009 pour 94 millions d'euro, le Real avait amorti l'opération en 18 mois.

Pour en revenir à un ancien dossier, sait-on par exemple combien a rapporté Zlatan Ibrahimovic ?

Zlatan, c'était une très très bonne affaire. Le transfert a été de 20 millions d'euros parce que le joueur avait plus de 30 ans et en termes de salaire, il était entre 15 et 20 millions d'euros net. Une bonne affaire parce qu'elle a aussi permis au PSG de changer de dimension.

On l'a bien compris, Neymar c'est bon pour la France, bon pour le PSG, c'est un produit en fait ?

Oui c'est vrai mais vous savez, le week-end dernier j'ai regardé un reportage sur les Beatles, eux aussi étaient des produits. D'ailleurs s'ils ont arrêté, c'est parce qu'ils en ont eu marre de l'être. Oui, les grands joueurs de foot sont des rocks stars, ils ont des vies de rock stars, ils sont poursuivis partout, c'est la rançon de la gloire. On ne va pas les plaindre non plus parce qu'ils sont bien payés pour ça, mais ce n'est pas toujours facile.

Sur le même sujet
Vos réponses pour cet article

Ajouter un commentaire

Les rubriques Sudradio