single.php

C1: Manchester City, plein phare avant un tunnel de sommets

Attention, danger! Manchester City attaque un mois entier de sommets à frissons, dès mercredi (21h00) à domicile contre Copenhague en Ligue des champions, sans paraître effrayé le moins du monde par l'enchaînement vertigineux à venir.

Paul ELLIS - AFP

Attention, danger! Manchester City attaque un mois entier de sommets à frissons, dès mercredi (21h00) à domicile contre Copenhague en Ligue des champions, sans paraître effrayé le moins du monde par l'enchaînement vertigineux à venir.

"Nous avons travaillé tellement dur depuis qu'on est arrivé ici pour vivre ce genre de moments", ce sont "les meilleurs", a clamé Pep Guardiola, l'entraîneur à succès depuis son arrivée en 2016.

Les champions d'Angleterre et d'Europe en titre affirment haut et fort adorer les fins de saison, là où les palmarès se font et où les espoirs se défont, un discours volontariste où la peur du vide n'a pas sa place.

Manchester City va devoir répondre par des actes lors du mois à venir, sûrement le plus relevé au regard du calendrier extrêmement compliqué qui l'attend.

Après la réception des Danois de Copenhague, qu'ils ont battus 3-1 en huitième de finale aller de C1, les Skyblues vont défier l'actuel leader de Premier League, Liverpool, à Anfield dimanche puis accueillir Newcastle le week-end suivant pour une place en demi-finale de Coupe d'Angleterre, dont ils sont tenants du titre.

- 19 matches sans défaite -

Une trêve internationale suivra, avant deux nouvelles affiches de haut vol en championnat contre Arsenal (3e) puis Aston Villa (4e), leurs deux poursuivants.

Or, l'armada de Guardiola n'a pas toujours bien négocié les sommets, cette saison, du moins sur la scène nationale.

Newcastle l'a éliminée d'entrée en Coupe de la Ligue, Arsenal et Aston Villa lui ont fait mordre la poussière en Premier League, tandis que Chelsea, Liverpool et Tottenham l'ont contrainte à des matches nuls.

Les plus optimistes des supporters de Manchester City mettront cependant en avant la capacité à finir fort, année après année, grâce notamment à un réservoir de joueurs plus profond et riche que la concurrence.

Les Citizens abordent le mois à venir avec le vent dans le dos, en tout cas. Ils sont invaincus lors de leurs dix-neuf derniers matches, une série ponctuée par un succès renversant (3-1) dimanche face au voisin Manchester United, le rival historique.

Et leur confiance est au zénith, surtout à l'Etihad stadium, forteresse imprenable depuis novembre 2022.

Dans la dernière ligne droite, "nous sommes prêts à attaquer", a d'ailleurs lancé Erling Haaland récemment.

- Attaquants lumineux -

L'attaquant norvégien a été moqué pour un incroyable raté face au but vide d'André Onana, dimanche, il n'a touché le ballon que 15 fois durant toute la partie, mais cela ne l'a pas empêché de clore la marque face aux Red Devils.

Le buteur de Manchester City Erling Haaland à l'entraînement le 5 mars 2024, veille du match contre le FC Copenhague

Le buteur de Manchester City Erling Haaland à l'entraînement le 5 mars 2024, veille du match contre le FC Copenhague

Paul ELLIS - AFP

"Si vous regardez le jeu d'un point de vue purement tactique, vous voulez que l'attaquant soit plus impliqué dans la construction du jeu, qu'il touche plus de ballons, qu'il crée des occasions pour ses coéquipiers. Mais dans cette équipe, il n'a pas à le faire. Il y a De Bruyne, Foden, Bernardo (Silva), Rodri qui peuvent faire ces passes", a constaté Micah Richards, ancien défenseur de City, sur Sky Sports.

Blessé à un pied, Haaland a passé deux mois à l'infirmerie, fin 2023-début 2024, mais ses statistiques restent gargantuesques cette saison, avec 28 buts en 31 matches.

Son complice Kevin De Bruyne brille aussi, après avoir manqué la première moitié de l'exercice. Le créateur belge a inscrit deux buts depuis son retour et surtout réalisé douze passes décisives, dont quatre pour Haaland lors du carton 6-2 infligé à Luton fin février en "Cup".

"Erling a besoin d'un gars avec la vision, la qualité et la générosité (de De Bruyne, ndlr)" tandis que "Kevin a besoin des mouvements d'Erling", a résumé Pep Guardiola.

L'entraîneur espagnol dispose d'une autre arme offensive redoutable avec Phil Foden, dit "le sniper", auteur de sa meilleure saison d'un point de vue statistique avec 18 buts à son crédit.

"Cette saison, Phil a été tout simplement exceptionnel. C'est le niveau qu'il se fixe. Il faut qu'il continue sur cette lancée maintenant", l'a exhorté Kyle Walker, son capitaine.

AFP / Manchester (Royaume-Uni) (AFP) / © 2024 AFP

L'info en continu
13H
12H
11H
09H
08H
07H
00H
Revenir
au direct

À Suivre
/