single.php

C1: Jadon Sancho porte le Borussia Dortmund en quarts de finale

Grâce à un but rapide de sa recrue hivernale Jadon Sancho, insaisissable mercredi soir, le Borussia Dortmund s'est qualifié pour les quarts de finale de la Ligue des champions, aux dépens des Néerlandais du PSV Eindhoven.

INA FASSBENDER - AFP

Grâce à un but rapide de sa recrue hivernale Jadon Sancho, insaisissable mercredi soir, le Borussia Dortmund s'est qualifié pour les quarts de finale de la Ligue des champions, aux dépens des Néerlandais du PSV Eindhoven.

Après un match nul à l'aller aux Pays-Bas, le Borussia Dortmund s'est imposé 2 à 0, un premier but inscrit à la 3e minute par Jadon Sancho et un second par Marco Reus en toute fin de rencontre dans le temps additionnel.

Surprenant premier d'un groupe extrêmement relevé avec le Paris SG, l'AC Milan et Newcastle (seul groupe dont sont issues deux équipes qualifiées pour les quarts de finale), le Borussia Dortmund a confirmé sa belle forme en Ligue des champions.

La joie du défenseur de Dortmund, l'Allemand Mats Hummels, après la qualification du club pour les quarts de finale de la Ligue des champions face au PSV Eindhoven battu 2-0, le 13 mars 2024 à Dortmund

La joie du défenseur de Dortmund, l'Allemand Mats Hummels, après la qualification du club pour les quarts de finale de la Ligue des champions face au PSV Eindhoven battu 2-0, le 13 mars 2024 à Dortmund

INA FASSBENDER - AFP

Pour la première fois depuis la saison 2020/21, le club de la Ruhr s'est hissé dans le top 8 européen. Il y a deux saisons, il s'était arrêté dès la phase de groupes et l'an passé, il avait échoué en huitièmes de finale face à Chelsea.

A la peine en championnat (quatrième avec 20 points de retard sur le Bayer Leverkusen, leader invaincu de la Bundesliga), les hommes d'Edin Terzic trouvent cette saison leur bouffée d'oxygène dans la compétition reine du football européen.

Accrochés à l'aller à Eindhoven, ils ont entamé la rencontre retour de la meilleure des façons en ouvrant le score dès la 3e minute de jeu par l'Anglais Jadon Sancho, de retour depuis début janvier à la maison jaune et noire, prêté six mois par Manchester United, où il était arrivé à l'été 2021 et où il était placardisé depuis plusieurs mois.

L'international anglais (23 capes), servi en retrait par Julian Brandt, a trompé le gardien du PSV Eindhoven Walter Benitez d'une frappe à ras du sol pour inscrire son deuxième but depuis son retour sous les couleurs du BVB (il a également délivré deux passes décisives depuis janvier).

L'attaquant allemand du Borussia Dortmund, Niclas Füllkrug, après la qualification du club pour les quarts de finale de la Ligue des champions face au PSV Eindhoven battu 2-0, le 13 mars 2024 à Dortmund

L'attaquant allemand du Borussia Dortmund, Niclas Füllkrug, après la qualification du club pour les quarts de finale de la Ligue des champions face au PSV Eindhoven battu 2-0, le 13 mars 2024 à Dortmund

INA FASSBENDER - AFP

Il a dû quitter ses partenaires à l'entame du dernier quart d'heure de jeu, ressentant une douleur à l'arrière d'une cuisse.

- Füllkrug hors-jeu de peu -

Cette ouverture du score a inauguré une première période parfaitement maîtrisée par les coéquipiers d'Emre Can, contraint d'évoluer en défense centrale aux côtés de Mats Hummels, après le forfait de dernière minute de Julian Ryerson.

Dortmund a même pu regretter de ne rejoindre les vestiaires qu'avec un seul but d'avance au compteur, alors que le pressing sur les buts de Benitez a été constant.

Beaucoup moins à son affaire en seconde période, Dortmund a laissé Eindhoven reprendre pied dans la rencontre. La première alerte sur le but de Gregor Kobel est venue dès la 53e minute par une frappe de l'international mexicain Hirving Lozano, qui est venue s'écraser sur le poteau du gardien de Dortmund, battu.

Trois minutes plus tard, le gardien suisse a repoussé la tentative de Jordan Teze, lancé par Johan Bakayoko dans la surface du BVB. Rebelote à la 71e minute, avec un Belge toujours en échec face à Kobel, avec une menace néerlandaise de plus en plus présente sur le but de Dortmund.

Niclas Füllkrug pensait avoir offert une fin de rencontre tranquille aux 81.365 spectateurs du Westfalenstadion, mais son but à la réception d'un coup franc tiré par Marco Reus était refusé pour une très fine position de hors-jeu (avant-bras droit).

C'est finalement Reus dans le temps additionnel qui a scellé le sort de la rencontre, concluant une contre-attaque de Dortmund dans le temps additionnel.

"On est très bien rentrés dans le match, on ne les a presque pas laissé respirer", a apprécié à l'issue de la rencontre le gardien suisse de Dortmund Gregor Kobel, auteur de plusieurs parades face aux attaquants néerlandais.

Par Daniel WIGHTON / Dortmund (Allemagne) (AFP) / © 2024 AFP

L'info en continu
12H
11H
09H
08H
07H
00H
23H
Revenir
au direct

À Suivre
/