single.php

Breakdance: une quadra sur le point de réaliser son rêve olympique

"Pas trop vieille!": Ayumi Fukushima, 40 ans et spécialiste du breakdance, nouvelle discipline olympique, a deux fois l'âge de certaines de ses concurrentes. Mais cette enseignante japonaise devrait sauf accident être du voyage à Paris.

WANG Zhao - AFP

"Pas trop vieille!": Ayumi Fukushima, 40 ans et spécialiste du breakdance, nouvelle discipline olympique, a deux fois l'âge de certaines de ses concurrentes. Mais cette enseignante japonaise devrait sauf accident être du voyage à Paris.

Victorieuse d'un tournoi de qualification le weekend dernier à Shanghai, elle n'aura besoin que de quelques points supplémentaires lors d'une dernière compétition organisée à Budapest afin de composter son billet pour les JO d'été.

Le breakdance ou "breaking", comme il est appelé officiellement, sera inscrit pour la première fois au programme des Jeux olympiques, organisés cette année dans la capitale française.

Ce style de danse, issu de la culture hip hop, a une importante dimension acrobatique avec de nombreuses figures au sol particulièrement exigeantes en matière de souplesse et de forme physique.

"Je suis vieille mais je ne me sens pas trop vieille!", déclare à l'AFP Ayumi Fukushima.

La Japonaise est depuis longtemps une figure des "B-girls" (femmes spécialistes du breakdance) dans un milieu traditionnellement masculin.

En 2017, elle est devenue la première femme à participer au Red Bull BC One, une compétition internationale de référence, à l'époque où la catégorie féminine n'existait pas.

- Le Japon en force -

Depuis, elle a remporté les championnats du monde de breakdance en 2021 à Paris, où la compétition était alors divisée en deux catégories, hommes et femmes.

Ayumi Fukushima lors du tournoi de breakdance de Shanghai, le 19 mai 2024

Ayumi Fukushima lors du tournoi de breakdance de Shanghai, le 19 mai 2024

WANG Zhao - AFP

Ayumi Fukushima a également remporté le bronze aux Jeux asiatiques de 2023, organisés en Chine à Hangzhou.

La Japonaise a débuté le breakdance à l'âge de seulement 21 ans.

"Pour ma génération, c'était normal de commencer à l'université. Mais aujourd'hui, la plupart des gens débutent quand ils sont enfants", déclare-t-elle.

Ayumi Fukushima n'avait jamais imaginé un jour pouvoir disputer les Jeux olympiques. Compte tenu de son âge, les Jeux de Paris seront probablement ses premiers et ses derniers.

"C'est quelque chose de nouveau pour nous, pour les JO également, donc je suis heureuse de faire partie de tout ce processus", affirme-t-elle quant à la présence du breakdance.

Le Japon est depuis longtemps un bastion de la discipline. Le pays asiatique a encore placé trois femmes et un homme sur les podiums du tournoi de Shanghai dimanche.

- "Vraiment plaisir" -

Pendant des années, Ayumi Fukushima a concilié son travail d'enseignante en école maternelle et son entraînement avec une équipe de danse basée à Kyoto.

La sportive a toutefois nettement réduit son activité professionnelle ces derniers mois car elle souhaite désormais se concentrer "davantage sur la danse".

Ayumi Fukushima lors du tournoi de breakdance de Shanghai, le 19 mai 2024

Ayumi Fukushima lors du tournoi de breakdance de Shanghai, le 19 mai 2024

WANG Zhao - AFP

Mais elle trouve encore le temps de donner des cours de breakdance à des enfants, avec l'espoir de permettre à ce sport d'atteindre de nouveaux sommets à l'avenir.

"Partout où je vais, je vois des jeunes intéressés par le breakdance (...) Ça fait vraiment plaisir", explique-t-elle.

En marge du tournoi de qualification de Shanghai, des dizaines d'enfants pratiquaient ainsi des mouvements de breakdance lors d'un atelier public destiné à populariser ce sport.

L'inscription du breakdance aux Jeux olympiques peut-elle mettre en péril l'esprit libre et rebelle de la discipline, comme s'en inquiètent certains adeptes?

Ayumi Fukushima ne pense pas.

"On a un sport et une culture (...) Je pense que les deux vont se développer ensemble", prédit-elle.

Par Jing Xuan TENG / Shanghai (AFP) / © 2024 AFP

L'info en continu
20H
18H
17H
16H
15H
14H
13H
12H
11H
10H
Revenir
au direct

À Suivre
/