single.php

Athlétisme/Mondiaux en salle: Cyréna Samba-Mayela deuxième d'un 60 m haies record du monde

Cyréna Samba-Mayela a apporté à la France sa deuxième médaille des championnats du monde d'athlétisme en salle en remportant l'argent sur 60 mètres haies juste derrière la Bahémienne Devynne Charlton, qui a abaissé dimanche soir à Glasgow son propre record du monde.

Anne-Christine POUJOULAT - AFP

Cyréna Samba-Mayela a apporté à la France sa deuxième médaille des championnats du monde d'athlétisme en salle en remportant l'argent sur 60 mètres haies juste derrière la Bahémienne Devynne Charlton, qui a abaissé dimanche soir à Glasgow son propre record du monde.

A la perche, la star suédoise Mondo Duplantis a conservé son titre en franchissant 6,05 mètres mais a échoué à battre son record du monde (6,23 m) après s'être fait très peur en début de concours.

Championne du monde en salle en 2022, Cyréna Samba-Mayela n'était pas parmi les favorites à son arrivée en Ecosse mais a fait forte impression dès les séries avant de battre son record de France en demi-finale (7 sec 73).

Couloir 5 en finale, elle a de nouveau réalisé une course sans faute (7 sec 74) pour arracher l'argent derrière la Bahémienne Devynne Charlton, qui en a profité pour améliorer son propre record du monde sur la distance (7 sec 65).

"C'était magique", a savouré "CSM" après sa course. "Ca m'a rappelé les mêmes conditions qu'en 2022 (titrée à Belgrade) et je suis restée sur cette ligne, j'ai juste kiffé."

"Je suis contente car à l'origine je ne devais pas faire de saison en salle", a ajouté l'athlète de 23 ans, qui s'entraîne depuis l'automne aux Etats-Unis avec un nouvel entraineur. "Le fait d'être partie aux Etats-Unis, d'avoir changé de coach et de technique... On aurait pu s'attendre à ce que ça ne paye pas tout de suite, mais j'ai kiffé."

Elle offre ainsi à la France sa seconde médaille des championnats du monde en salle, au lendemain de la troisième place de Just Kwaou-Mathey, lui aussi sur 60 mètres haies.

- Duplantis au rendez-vous -

Le Suédois Armand Duplantis lors du concours de saut à la perche disputé dans le cadre des championnats du monde d'athlétisme en salle à Glascow le 3 mars 2024.

Le Suédois Armand Duplantis lors du concours de saut à la perche disputé dans le cadre des championnats du monde d'athlétisme en salle à Glascow le 3 mars 2024.

Anne-Christine POUJOULAT - AFP

La dernière soirée de ces Mondiaux en salle a également été marquée par la victoire à la perche de la star Mondo Duplantis, qui a effacé 6,05 mètres à son ultime essai avant d'échouer à améliorer son propre record du monde(6,23 m).

Le Suédois, moins étincellant qu'à son habitude depuis le début de l'hiver, s'est fait très peur en début de concours. Après avoir franchi 5,65 mètres sans problème mais en affichant une moue frustrée, l'athlète de 24 ans a buté à deux reprises à 5,85 mètres avant de franchir la barre à son ultime essai. Il a ensuite été le seul à franchir 5,95 m, puis 6,05 m.

L'Américain Sam Kendricks prend la deuxième place avec 5,90 mètres devant le Grec Emmanouil Karalis (5,85 m). Cinquième des Mondiaux l'été dernier et prétendant au podium en Ecosse, le Français Thibaut Collet a raté son concours et n'a franchi qu'une barre (5,65 m), loin de ses ambitions et de son record établi il y a 10 jours (5,92 mètres)

- Lyles sur 4x400

L'Américain Noah Lyles, triple champion du monde sur 100, 200 et 4x100 mètres l'été dernier, a aussi créé la surprise en participant dimanche au premier 4x400 mètres de sa carrière, au lendemain de sa deuxième place sur le 60 mètres.

Le Belge Alexander Doom franchit en vainqueur la ligne d'arrivée du 4x400 mètres masculin en salle remporté par la Belgique lors des championnats du monde d'athlétisme à Glascow le 3 mars 2024.

Le Belge Alexander Doom franchit en vainqueur la ligne d'arrivée du 4x400 mètres masculin en salle remporté par la Belgique lors des championnats du monde d'athlétisme à Glascow le 3 mars 2024.

Anne-Christine POUJOULAT - AFP

Parti troisième relayeur, l'exubérant sprinteur a récupéré le témoin en tête et a réussi à conserver la première place tout au long de sa course. Le dernier relayeur américain a toutefois été rattrapé dans les derniers mètres par le coureur belge.

Au final, la Belgique coupe la ligne en 3 min 02 sec 54, six centièmes devant les Etats-Unis et Noah Lyles, qui participait en Ecosse à ses premiers championnats du monde en salle et qui quitte Glasgow avec deux médailles d'argent.

"J'ai dit à tout le monde que je voulais courir le 4x400 aux JO donc je devais prouver que je pouvais y avoir ma place", a-t-il expliqué, lui qui avait annoncé en décembre qu'il ne "dirait pas non" à une sélection dans le collectif américain à Paris, où il vise également le triplé sur 100, 200 et 4x100 m.

Chez les femmes, les relayeuses néerlandaises emmenées par Femke Bol et Lieke Klaver ont logiquement remporté l'or.

Dans la dernière course de la soirée, la Française Agathe Guillemot a pris la 6e place du 1500 mètres. Benjamin Robert a été disqualifié de sa finale du 800 mètres.

AFP / Glasgow (AFP) / © 2024 AFP

L'info en continu
16H
15H
14H
13H
11H
10H
09H
07H
04H
00H
Revenir
au direct

À Suivre
/