single.php

Yann Delaigue : "Toulon a fait preuve de malchance"

Par Mathilde Régis

L'ancien demi d'ouverture international, Yann Delaigue, était invité dans l'émission Sud Radio Sports pour évoquer la demi finale de ce week-end côté toulonnais. Un match dans lequel Yann Delaigue voit plutôt Montpellier comme favori.

Thumbnail

Judith Soula : Est-ce que pour toi, Toulon est l'équipe la plus homogène des quatre qualifiés pour les demis ? Yann Delaigue : Non pas forcément, c'est l'équipe au contraire où l'on compte peut-être le plus d'absents. C'est celle qui fait le plus de jeu, avec Clermont, par rapport au Racing et à Montpellier, mais la plus homogène, ce n'est pas évident pour moi.Tu vois Toulon favori par rapport à Montpellier ? Non, je crois pas que Toulon. Il y a une vraie expérience, mais ce n'est pas la même équipe que l'année dernière, ils ont perdu quelques joueurs qu'ils n'ont vraiment pas remplacés. Ils ont aussi perdu des joueurs récemment, je pense au numéro 8, Duane Vermeulen ou Charles Ollivon. Tillons-Borde qui n'est pas là non plus. Ils ont beaucoup de blessés et des mecs qui ne sont peut-être pas non plus à 100%, je pense à Matt Giteau. Ça fait beaucoup, c'est pour ça que je ne les mets pas en favori. En face de ça, Montpellier est une équipe en pleine confiance, qui est sûre de son rugby, qui a le vent en poupe. Je le mets donc plutôt favorise.Romain Amalric : La "machine toulonnaise", c'est un peu comme ça qu'on présentait cette équipe version Bernard Laporte sur les dernières saisons. On avait quand même l'impression que quand les Toulonnais le voulaient, ils avaient cette possibilité d'être au-dessus de leurs adversaires. On a moins eu cette sensation cette saison. Tu le vois aussi comme ça ?Je suis d'accord, on avait l'impression, à l'image d'un stade toulousain des dernières années, que quand ils voulaient gagner un match ils le gagnaient. Il y avait vraiment cette maîtrise : quand on veut, on est là et on fait le travail. Toulon n'a pas du tout donné cette impression-là cette année.

"Ce n'est pas un mauvais recrutement"

Est-ce qu'on l'explique aussi parce que le recrutement n'a peut-être pas été à la hauteur des espérances pour Toulon ? Je prends l'exemple de Ma'a Nonu, ce n'est pas le Ma'a Nonu des Black ?Ce n'est pas tellement ça, Ma'a Nonu est quelqu'un qui n'est pas si mauvais que ça, je trouve qu'il est beaucoup critiqué alors que je ne le trouve pas forcément catastrophique. En revanche, là où le recrutement a été mauvais, mais c'est difficile de le savoir avant, c'est qu'ils ont ce deuxième ligne américain, un très bon joueur, mais qui a été blessé quasiment toute la saison. Ils ont aussi Paul O'Connell qui est figure référence de cette deuxième ligne, qui se pète pendant la coupe du monde et qui ne fait pas un match. Halfpenny également. Ils ont fait preuve de malchance cette année. Ce n'est pas forcément un mauvais recrutement, c'est un manque de chance par rapport à ces recrues qui étaient des recrues stars, des titulaires en puissance. C'est peut-être le dernier match de Bernard Laporte, forcément ça peut jouer émotionnellement. Il va jouer là-dessus, Bernard ? Je ne suis pas sûr qu'il jouera là dessus. En revanche, je pense que les joueurs l'aiment et qu'ils voudront marquer le coup. En plus ce n'est pas du genre de Bernard de dire "allez-y, jouez pour moi", je le vois très mal dire ça. Mais je pense qu'il y aura quelque chose d'affectif envers Bernard qui va se dégager. As-tu un petit pronostic. Qui vois-tu aller en finale en Barcelone ? Je vois Montpellier et peut-être le Racing, les outsiders. C'est un pronostic d'objectivité, mon cœur ne dit pas ça.

L'info en continu
22H
21H
20H
19H
18H
17H
16H
14H
13H
11H
10H
Revenir
au direct

À Suivre
/