Rugby - Santé : le médecin du LOU annonce des mesures médicales prises par la LNR

Invité de Xavier Barret, Julien Plazanet et Arnaud Rey ce dimanche sur Sud Radio, docteur Jean-Philippe Hager est revenu sur la situation sanitaire en France. Le responsable médical du LOU Rugby et ancien médecin du XV de France a notamment précisé que des préconisations médicales en vue de la reprise des championnats professionnels seront annoncées […]

Gregory Lamboley (R) of the French national rugby and doctor Jean Philippe Hager during the test against Argentina A national team on June 18 2010 at La PLata Rugby Club, Buenos Aires, Argentina. AFP PHOTO/Maxi Failla (Photo by Maxi Failla / AFP)

Invité de Xavier Barret, Julien Plazanet et Arnaud Rey ce dimanche sur Sud Radio, docteur Jean-Philippe Hager est revenu sur la situation sanitaire en France. Le responsable médical du LOU Rugby et ancien médecin du XV de France a notamment précisé que des préconisations médicales en vue de la reprise des championnats professionnels seront annoncées ce lundi soir par la LNR.

 

Sur la situation sanitaire en France : 

"J'ai beaucoup oeuvré dans ma spécialité, la médecine du sport notamment dans le rugby pour essayer d'amener du scientifique dans notre sport et je crois beaucoup à ces valeurs. À un moment donné, il faut savoir dire je ne sais pas. On a les meilleurs spécialistes en France et dans le monde qui travaillent ensemble pour vous amener les réponses en temps voulu. Mais pour le moment, il ne faut pas dire de bêtises (...) C'est un vrai enjeu aujourd'hui de comprendre quel pourcentage de la population française a été atteint de façon symptomatique ou asymptomatique car il y a environ 30% des personnes affectées qui n'ont pas de symptômes. Aussi bien pour nous afin de prendre en charge les sportifs que pour la population française, l'enjeu est de savoir combien de personnes ont été infectées pour pouvoir comprendre comment on fait redémarrer la vie en France."

Sur le travail des médecins des clubs professionnels : 

"Il y a beaucoup de réunions entre les médecins du rugby notamment du Top 14 pour essayer de trouver les bonnes solutions. Demain soir, Bernard Dufour, le président de la Commission médicale de la LNR, va nous informer des options qui ont été décidées par la LNR en vue de la reprise de la compétition. On va nous expliquer ce qu'ils ont retenu comme bilan et comme procédure pour la remise en forme et la remise en jeu pour tous nos joueurs."

Sur la reprise des championnats :

"Il reste un gros point d'interrogation, c'est de quantifier le nombre de joueurs infectés dans nos équipes. On a fait rapidement un tour des clubs et on se rend compte que ce taux d'infection va probablement être variable mais c'est très raisonnable et cela correspond à peu près à la cartographie de la maladie en France. Pour comprendre combien de patients sont infectés, il faut à tout prix que l'on puisse utiliser des tests sérologiques et la problématique de ces tests sanguins, c'est que leurs premiers résultats qui sortent aujourd'hui sont peu fiables. Dans 20% des cas, on tombe à côté. C'est ça le vrai problème. Si on a un taux d'immunisés important, on sera dans une situation plus favorable que si on a un taux d'immunisés de 15 à 20%. Malheureusement, dans certains clubs comme le mien, on a le sentiment qu'on n'en n'aura pas beaucoup car seulement deux ou trois joueurs ont eu la pathologie. Tant que l'on n'aura pas le vaccin, on va se retrouver dans des situations équivalentes à celle que l'on a eu il y a un mois lors du début du confinement. Aujourd'hui, nous n'avons pas d'autre moyen pour protéger les joueurs et leur famille par rapport à une nouvelle infection."