single.php

Une "manifestation téléphonique" contre la politique de mobilité d'Anne Hidalgo

Par Mathieu D'Hondt

Une "manifestation téléphonique" est organisée ce lundi, à l'initiative de l'association "40 millions d'automobilistes", laquelle appelle un maximum d'usagers à joindre le cabinet d'Anne Hidalgo afin de protester contre la politique routière de cette dernière.

Thumbnail

C'est une opération coup de poing inédite par la forme mais ô combien sérieuse sur le fond qui va se dérouler ce lundi. Lassée d'être constamment ignorée par Anne Hidalgo, l'association "40 millions d'automobilistes" - qui défend les intérêts de ces derniers - a ainsi décidé de contre-attaquer en organisant une "manifestation téléphonique", afin de protester contre les mesures prises par la mairie de Paris à l'encontre des usagers de la route. "On ne peut pas en vouloir à un élu de ne pas maîtriser tous les sujets... En revanche, il est inacceptable de refuser systématiquement d'entendre les personnes dont c'est le métier. Et c'est malheureusement la situation que nous rencontrons avec Anne Hidalgo", explique Daniel Quéro, président de l'association, dans un communiqué publié pour l'occasion.

"Si Anne Hidalgo refuse de nous entendre, elle devra écouter les doléances des 12 millions de Parisiens et de Franciliens qu'elle a pris en otage"

Le principe de cette manifestation, sobrement baptisée "Dis-le à Anne", est de faire entendre, par téléphone, les doléances de ceux qui empruntent les axes de la capitale et pour qui la vie est devenue un "calvaire" en raison de la "congestion routière", observable intra-muros. L'association appelle en effet tous les automobilistes parisiens et franciliens à téléphoner au cabinet de la mairie pour se plaindre des conséquences de la politique de mobilité de Paris sur leur quotidien. "Vous êtes bloqués dans les embouteillages ? Connectez votre kit mains-libres et dites-le à Anne ! Vous habitez aux abords des quais hauts et subissez les nuisances sonores depuis la fermeture des berges ? Prenez votre téléphone et composez le 01 42 76 48 11. Si Anne Hidalgo refuse d'entendre « 40 millions d'automobilistes », elle devra écouter les doléances des 12 millions de Parisiens et de Franciliens qu'elle a pris en otage", déclare de son côté le délégué de l'association Pierre Chasseray, bien connu des auditeurs de Sud Radio puisqu'il anime quotidiennement l'émission "Ça roule".

En parallèle de cette manifestation téléphonique, le hashtag #DisleaAnne sera également lancé sur twitter afin de permettre aux manifestants de relayer le témoignage de leur appel à la mairie sur le célèbre réseau social.

 

L'info en continu
08H
07H
06H
23H
21H
20H
19H
Revenir
au direct

À Suivre
/