Terrasses ouvertes le 19 mai : "on ne va pas bouder notre chance de pouvoir rouvrir"

J-2 avant la réouverture des terrasses : les restaurateurs sont prêts. Cyril Buesa, président de la branche bars-restaurants de l’UMIH 11 (Aude), propriétaire du Rive gauche à Narbonne, était l’invité de Patrick Roger le 17 mai dans l’émission "C’est à la une" sur Sud Radio, à retrouver du lundi au vendredi à 8h10. 

Début de nettoyage de la terrasse d'un café à Paris, le 10 mai 2021, avant la réouverture des terrasses le 19 mai 2021. (Ludovic Marin - AFP)

"On pensait tous rouvrir en extérieur sans jauge"

Cyril Buesa, propriétaire du Rive gauche à Narbonne, est-il déjà en train de monter des terrasses ? Va-t-il rouvrir mercredi 19 mai ? "Effectivement, je vais remonter ma terrasse, nous comptons réouvrir mercredi matin. Nous avons la chance d’avoir une terrasse, nous allons faire partie des 40% de commerces qui vont pouvoir rouvrir." Pour certains, rouvrir n’est cependant pas rentable. "On a une pensée pour eux, c‘est encore la douche froide. On pensait tous rouvrir en extérieur sans jauge. Mais avec le protocole sanitaire mis en place, encore une fois, le gouvernement français nous fait une demi-joie."

"Beaucoup de nos collègues ne rouvriront pas avant le 9 juin, explique le président de la branche bars-restaurants de l’UMIH 11 (Aude). Nous sommes des chefs d’entreprise et la rentabilité doit être là. Nous avons pris le challenge de réembaucher tout le monde pour remettre nos équipes dans le sens de la marche. Je vais être très attentif à la rentabilité et à la pérennité de notre entreprise. Être rentable avec tout le personnel va être compliqué, mais on ne va pas bouder notre chance de pouvoir rouvrir."

 

 

"On va faire en sorte de donner de la place"

Le protocole en terrasses impose 50% de la capacité d’accueil en terrasse, six personnes maximum par table avec un mètre entre chacune. "C’était le protocole au 2 juin de l’année dernière, précise Cyril Buesa. Les personnes arriveront ensemble et seront assises les unes à côté des autres. On va faire en sorte de donner de la place. On remercie les municipalités qui nous laissent nous étaler un peu plus, sinon on en serait à 20%."

Les clients sont-ils dans les starting-blocks ? "Nous sommes complets pour le mercredi soir, les réservations arrivent régulièrement, confirme le patron du Rive gauche. Nous appelons à réserver, car on ne pourra pas prendre de personnes debout." Y aura-t-il besoin d’un test PCR ? "On ne va pas être plus royaliste que le roi, déjà qu’on est en extérieur !" Pour autant la météo ne sera pas au rendez-vous d’ici à juin. "Nous n’aurons pas trop le choix, ce sera une ouverture quand il fait beau, ou ne pas ouvrir. Nous ne prendrons pas le risque de faire des erreurs."

Cliquez ici pour écouter "C'est à la une" avec Patrick Roger

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !