Six touristes arrêtés au Pérou pour avoir souillé le Temple du Soleil

Stephan Szeremeta, directeur éditorial du Petit futé, était interviewé dans "le coup de fil du matin" sur Sud Radio le 16 Janvier. "Le coup de fil du matin" est diffusé tous les jours à 7h12 dans la matinale animée par Cécile de Ménibus et Patrick Roger.

Six touristes, dont une Française, ont été arrêtés au Pérou pour avoir dégradé et souillé le Temple du Soleil du Machu Picchu.

 

Passer la nuit au Temple du Soleil

Ils avaient voulu passer la nuit dans le Temple du Soleil. "Je trouve absurde que des gens se disent qu’ils peuvent passer la nuit là. C’est interdit, comme il est interdit de passer la nuit dans la Tour Eiffel, souligne Stephan Szeremeta, directeur éditorial du Petit futé. Spontanément, j’ai pensé qu’il s’agissait encore de gens dans leur égoïsme, leur individualisme, qui ont voulu éviter la foule. C’est un site où il y a énormément de monde, un site en danger, extrêmement précieux."

Les autorités du Pérou ne plaisantent pas avec cela. "Allez passer la nuit dans Le Louvre en étant caché quelque part, je pense que les autorités ne plaisanteront pas non plus", compare Stephan Szeremeta. "On leur a dit qu’ils y avaient passé la nuit, et qu'ils ont dégradé le site. Il est vrai que ce site est très vaste, avec cet ensemble de temples face à nous. Cela ne donne pas l’impression d’être précieux, on marche sur des vestiges. La Joconde, elle , est derrière un vitrage, avec des gardiens. Là vous touchez, ce sont de grosses pierres, mais sans gravures particulières. Par bêtise, ils ne se sont pas rendus compte. Un touriste est même en prison pour avoir voulu récupérer une pierre."

De nombreux autres sites plus confidentiels

"C'est idiot, ils se sont dits qu'ils pouvaient prendre un petit galet comme dans une rivière, estime le directeur éditorial du Petit futé. On n’a pas non plus mis tous les indicateurs pour faire savoir que c’est précieux. Personnellement, j’ai fait la sieste au pied du Machu Picchu, je n’ai rien dégradé. C ‘est un site majestueux on ne s’en rend pas compte." Hier, on a en tout cas parlé de cette affaire dans le monde entier. "Ces gens ne vont pas aller en prison, mais les autorités ont fait un buzz sur ces touristes arrêtés. C’est une bonne campagne de communication."

"Je comprends qu’ils aient pu avoir envie de profiter seuls du site, estime Stephan Szeremeta. Malheureusement, ce n'est pas possible, c’est comme ça. Mais il existe plein d’autres sites, d’autres horizons, au Pérou, si vous voulez être seul. Il existe beaucoup d'autres sites Incas plus confidentiels, avec des petites chambres d’hôtes. On est face au site, dans une ambiance nature, en dehors de la masse touristique. Au lieu d‘aller enfreindre les règles, soyez plus futé, visitez des sites un peu plus confidentiels."

Cliquez ici pour écouter “le coup de fil du matin”

Retrouvez "le coup de fil du matin" du lundi au vendredi à 7h12 sur Sud Radio, dans la matinale de Cécile de Ménibus et Patrick Roger.

Sur quelle fréquence écouter Sud Radio ? Cliquez-ici !