Quel sera l’impact du couvre-feu sur les petits commerçants ?

Marc Sanchez, secrétaire général du Syndicat des Indépendants et des TPE, était l’invité de Patrick Roger le 15 janvier dans l’émission "C’est à la une" sur Sud Radio, à retrouver du lundi au vendredi à 8h10.

Le couvre-feu à 18h est désormais instauré dans la France entière. (Pascal Guyot / AFP).

Le gouvernement vient d’officialiser le couvre-feu généralisé à 18 heures sur l’ensemble du pays. Qu’en pensent les indépendants et créateurs de TPE ?

 

"Ce vont être les dépôts de bilan"

"Je dirais qu’hier, nous avons obtenu une certaine visibilité, avec ce qui va être annoncé prochainement, à savoir l’enfermement, estime Marc Sanchez, secrétaire général du Syndicat des Indépendants et des TPE. Pour les entreprises, ce vont être les dépôts de bilan. La situation est très grave aujourd’hui."

"Le secteur des hôtels, cafés et restaurants, dans le cadre du dispositif annoncé après le deuxième confinement et les annonces de Bruno Le Maire hier, on est dans un système plus ou moins protégé. Par contre, quid de toutes les entreprises en deçà, à moins de 50% de pertes de chiffre d’affaires, les bijoutiers, les parfumeurs, les imprimeurs, les métiers de l’événementiel ?"

"Nous sommes plutôt les premiers de la fin"

"Une perte de 30 à 40%, ce sont des dirigeants pas payés depuis trois à quatre mois, précise Marc Sanchez. Ils ont dû se débrouiller comme ils pouvaient, taper dans la trésorerie. Là, ils ne vont pas savoir comment faire. L’extension du couvre-feu à 18 heures en période pré-soldes n’incite pas à l’optimisme."

Pour le secrétaire général Syndicat des Indépendants et des TPE, "l’engagement de l’État est conséquent. Mais si on compare à l’Allemagne ou à la Grande-Bretagne, nous sommes plutôt les premiers de la fin ! L’Allemagne s’est engagée à hauteur de 164 milliards en faveur de ses TPE, la Grande-Bretagne à plus de 200 milliards. Nous demandons l’extension du fonds de solidarité jusqu’au mois de juin, vu que l’état d’urgence va être prolongé."

 

Cliquez ici pour écouter "C'est à la une" avec Patrick Roger

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !