Procès des époux Balkany : "le principal c'est que la ville soit très bien gérée"

Le procès de Patrick et Isabelle Balkany s'ouvre le 13 mai au tribunal correctionnel de Paris. Le maire Les Républicains de Levallois-Perret et sa première adjointe sont poursuivis pour corruption, prise illégale d'intérêts et blanchiment de fraude fiscale. Malgré ces soupçons, les habitants de Levallois-Perret, eux, semblent satisfaits de l'administration de la ville par le couple. Nicolas Bidard de Sud Radio est allé à leur rencontre.

 

 

Thumbnail

"Ils ont quand même pas mal de casseroles !"

Familles et résidents se promènent dans le jardin de l'Hôtel de ville de Levallois-Perret. Pour ce couple de retraités, installé depuis 2014, le couple Balkany fait le job : "on est très satisfait par la sécurité, les espaces verts, toutes les infrastructures sociales et les animations !"

Pour Bernard, qui se souvient des années 70, lorsqu'il y vivait déjà, la ville est maintenant plus sûre : "il ne fallait pas sortir le soir, vous risquiez de vous faire agresser. J'avais deux bergers allemands pour être tranquille ! Ça s'est bien amélioré, et de loin !"

Les passants semblent satisfaits de l'état de la ville. Malgré les soupçons qui pèsent sur le couple Balkany, Arlette, 70 ans, ne se fait aucune illusion sur leur intégrité ni sur l'issue du procès : "je souhaite que ça se déroule bien pour eux. Mais je n'y crois pas trop, car ils ont quand même pas mal de casseroles !" Mais elle trouve quand même son intérêt à vivre ici : "pour mes petits-enfants c'est très bien aussi, au niveau des écoles, des loisirs".

"Le principal c'est que la ville soit très bien gérée, le reste, ça ne me regarde pas"

Une ville jugée agréable et peu importe ce qu'il y a derrière, c'est aussi ce que pense Michèle, une fonctionnaire qui ne voit personne remplacer le couple Balkany : "le principal c'est que la ville soit très bien gérée, que le couple puisse répondre aux attentes des Levalloisiens. Le reste, ça ne me regarde pas".

Malgré le soutien des habitants, Isabelle et Patrick Balkany ne devraient pas échapper à leur procès pour blanchiment de fraude fiscale.

Mais pour Arnaud de Courson, conseiller départemental des Hauts-de-Seine et président du groupe d'opposition à Levallois-Perret, joint par Marine Vanthournout, les procès à répétition du couple ont aussi eu de nombreuses conséquences, notamment celle de ternir considérablement l'image de la ville.

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !