Primes versées aux agents non-grévistes à la SNCF : "de l'huile sur le feu"

Fabien Villedieu, délégué syndical SUD-Rail, était interviewé dans "le coup de fil du matin" sur Sud Radio le 6 Février. "Le coup de fil du matin" est diffusé tous les jours à 7h12 dans la matinale animée par Cécile de Ménibus et Patrick Roger.

ERIC PIERMONT - AFP

Des agents de la SNCF non-grévistes ont reçu des primes exceptionnelles, allant entre 300 et 1.500 €, selon les syndicats. La direction de la SNCF confirme que ces primes existent, mais sans en donner le montant. Un scandale, pour Fabien Villedieu, délégué syndical SUD-Rail.

 

Une prime de non-gréviste

Ces primes auraient été attribuées par des managers locaux à ceux ayant limité l'impact de la grève, contribué à assurer le service public et effectué des heures supplémentaires. "Des collègues ont perdu 4 à 5000 euros, tandis que d’autres n’ont pas fait grève et ont fait des heures supplémentaires", souligne Fabien Villedieu, délégué syndical SUD-Rail. Là, on est bien dans une prime de non-gréviste, ce qui extrêmement immoral."

Pour le délégué syndical, "les principaux perdants de la mise en place du système de retraite à points, ce sont les cadres SNCF. La plupart ont commencé au bas de l’échelle. Le calcul sur les six derniers mois est particulièrement intéressant pour eux." Selon les syndicats, en 2016 en en 2018, des primes similaires auraient déjà été versées par le groupe ferroviaire suite à des mouvements de grève.

Une ambiance délétère

"Mais à l’époque, nous n’avions aucune preuve, précise Fabien Villedieu. Là , nous avons des courriers signés par des directeurs d’établissement, où c’est marqué explicitement. Des primes jusqu’à 1.000 euros, pour s’être particulièrement investi dans le service public. Nous avons pris contact avec notre avocat, qui a confirmé leur caractère illicite. C’est de la discrimination. Faire des heures supplémentaires n’est pas interdit, y compris payées en heures supplémentaires. Mais une prime spécifique pour ne pas avoir fait grève, c’est interdit."

Pour le délégué syndical SUD-Rail, verser une telle prime "est complètement interdit par le code du travail. Notre avocat est même surpris que la SNCF se soit plantée à ce point là." L’ambiance est-elle tendue ? "C’est là où je ne comprends pas l’esprit de management de la SNCF, qui a jeté de l’huile sur le feu."

Cliquez ici pour écouter “le coup de fil du matin”

Retrouvez "le coup de fil du matin" du lundi au vendredi à 7h12 sur Sud Radio, dans la matinale de Cécile de Ménibus et Patrick Roger.

Sur quelle fréquence écouter Sud Radio ? Cliquez-ici !