Odile Morin : "Le gouvernement veut réduire encore plus les aides pour les handicapés"

Odile Morin : "Le gouvernement veut réduire encore plus les aides pour les handicapés"

Odile Morin (Présidente de l'association Handi Social, qui défend les personnes en situation de handicap) était ce lundi l'invitée de Véronique Jacquier dans le Grand Journal de 18h.

Alors que les parlementaires débattent actuellement du contenu du Plan handicap, plusieurs associations ont d'ores et déjà fait part de leur déception quant aux mesures proposées et notamment la revalorisation de l'allocation adulte handicapé (AAH). Pour Odile Morin (Présidente de l'association Handi Social), le gouvernement ne songe qu'à diminuer les aides allouées aux personnes aux situations de handicap.

"Les vieux, les handicapés et les malades sont à dégager, on fait semblant d'être solidaire"

Invitée de Véronique Jacquier dans le Grand Journal de 18h, cette dernière s'est ainsi montrée très critique envers la politique gouvernementale. "Beaucoup de personnes handicapées n'ont aucun revenu et se retrouvent au RSA alors qu'elles sont réellement handicapées. Ce que veut le gouvernement, c'est réduire encore plus les aides", nous a-t-elle d'abord affirmé. "Le gouvernement prétend avoir augmenté la AAA (allocation adulte handicapé) mais il faut savoir que la moitié des bénéficiaires sera perdante, puisque ce sont les couples qui vont se retrouver à payer pour les personnes célibataires", a-t-elle ensuite ajouté.

"Ce gouvernement ne s'intéresse qu'aux mâles blancs en bonne santé, en plein potentiel et capables de produire. Les vieux, les handicapés, les malades, sont à dégager et on fait semblant d'être solidaire avec eux alors qu'on ne l'est pas dans les faits", a-t-elle poursuivi par ailleurs, précisant que la "loi Elan" allait "réduire 90 % des logements accessibles" pour les personnes âgées et handicapées, selon elle. "Les seuls bénéficiaires seront les Ehpad et les fonds de pension qui les gèrent, qui coûtent une fortune aux familles. Il faut donc supprimer la loi Elan", a-t-elle encore insisté.

>> Retrouvez l'intégralité de l'interview, disponible en podcast

 

Vos réponses pour cet article

Vos réactions sur cet article

Personne Annie
- Lundi 21 mai 2018 à 19:27
Je vis seule avec mon fils handicapé à 80%. Je fais tout et j'ai un rappel d'impôts sur 4 ans au prétexte que mon filsn'est pas à ma charge. Depuis le mois de septembre et jusqu'en juillet il nous reste 535 € pour survivre ! Merci Macron.
Salgado
- Mardi 22 mai 2018 à 11:46
Macaron comprends rien qu' il se mette un peu à notre place il augmente pour qu' on s en sorte
Maman
- Mardi 22 mai 2018 à 12:07
Bonjour
Je trouve que c'est une honte te la lois élan car on galère pour avoir des place en ime ehpad ën mas et on diminue les logements adaptée de toute façon on aura beau se plaindre quand ila décidé de mettre quelque chose en place de force ou de gré ils le feront oui il faut continuer à se battre mais c'est le pot de terre contre le pot de fer le social ce gouvernement ne connaît même pas la définition c honteux
Fabienne Jouvet
- Mardi 22 mai 2018 à 12:35
Juste ODIEUX, Handicapés, malades, invalides, vivent avec des revenus inférieur de 25% au seuil de pauvreté, et cette loi "elan" vient réduire à peau d'chagrin l'espoir d'obtenir un logement social adapté, (-90% !)
Donc, et pour faire simple, soit c'est l'EPADH, soit des foyers....chouette avenir, car oui la maladie, le handicap n'attendent pas que l'ont soit "vieux"...tout comme le handacap ne "disparait pas " à 60 ans.... une idée.... l'euthanasie ! ça sera plus rapide, voir plus humain !!!
Kiko
- Mardi 22 mai 2018 à 19:31
Avec les mesures on aura le choix entre devenir maso, ou se suicider... et pourquoi pas remettre les chambres à gaz pour éliminer les faibles ? En gros c’est ce que le gouvernement est en train de faire. Pour eux on ne produit pas donc on coûte. La on va encore plus se sentir être une grosse merde. Désolé pour le langage
Beaudouin Jennifer
- Mardi 22 mai 2018 à 20:17
Non mais après on vit comment ? C’est vraiment des égoïstes, Macron aurait dû jamais passer car il vaut rien il fait vraiment n’importe quoi en or que lui depuis des mois il a de l’argent pour vivre
Manet Sandrine
- Mardi 22 mai 2018 à 22:46
Il voit pas toutes les personnes handicapées et maladie rare, je vais lui donner mon handicap +ma maladie précaire après il pourras ouvrir sa gueule de toute façon tout les français ont voté Macron c'est 1 gros enculer qu'il aille crever en enfer, comment on va vivre si on nous couper toute les aides et les personnes qui sont en chaises roulante comment il vont faire, il réfléchir à rien et cette poutiasse qui lui leche le cul, quel degage au lieu d'être présidente, elle est comme Macron aussi pourris que lui ,il devrait se marier tout les 2 à la place de Brigitte macron sale poutiasse dégage salle pute, .
patrick
- Mercredi 23 mai 2018 à 11:33
Bonjour a tous,
En invalidité a 81°/. je suis pret a me rendre devant l'elysée pour une gréve de la fain commune, et je prete volontier mon fauteuil rouland a notre bon président qui me suit???????????????????????????
Arragon-Guery
- Mercredi 23 mai 2018 à 15:24
Mon fils est autiste, je suis invalide, une maladie qui n'est pas reconnue, aucune recherche n'est faite.
j'en suis à faire mon ménage à "quatre pattes".
Je n'ai jamais pu travailler normalement, les centres pour l'enfance autistique n'a pas d'infirmerie (pour 2500 Euros/mois, là les enquêtes sérieuses devraient être faîtes),
Thibault est également épileptique - j'abandonnais ma place pour être une maman.
J'ai monté ma petite entreprise, pour que l'on puisse vivre.
je ne connais pas la progression de ma maladie, ma tête fonction bien, mais mon corps est brisé, j'aurai besoin de quelqu'un pour la maison, mais nous avons les moyens d'avoir une aide à domicile même deux heures.
Je paye pour que Thibault puisse avoir des activités, inscrit à plusieurs associations.
Les ESAT ne prévoit rien pour les spécificités d'adultes différents, qui ne peuvent pas travailler plus qu'à temps partiel.
Nous nous sentons inutiles et maintenant, indésirables
thiebeaux
- Lundi 28 mai 2018 à 09:45
quel mépris de nous considérer comme un stock bientôt les wagons
Sandra
- Mercredi 30 mai 2018 à 18:44
Moi maman de 3 enfants handicapés qui on une déficience intellectuelle légère. mais 2enfants on une avs aucun moyen ne met donner doit me débrouiller sur tout et aucun ahh est versé. Bientôt sans logement car au RSA et maman de 6 enfants.
Sandrine
- Jeudi 31 mai 2018 à 20:51
C'est sûr c'est mieux de dépenser 150e par jour pour les prisonniers plutôt que d'aider les handicapés et les gens qui ont travaillé toute leur vie. Au final vaut mieux aller en prison ils sont mieux lotis
wegmuller
- Lundi 4 juin 2018 à 22:00
Bonsoir "Madame Morin" je pense et je souhaite que mon message sera lu trés vite , aussi il serait judicieux de serapprocher de l'assiociation "Anticor" qui a des sieges dans chaque région" , par ailleurs j'aiproposé depuis quelues mois un "Boycott National qu'il faut absolument mettre en place pour "Septembre" ce gouvernement est un gouvernement de "maffieux , qui a violé la "constitution donc a nous le "peuple de s'unir"pour faire "reagir les gens !!!! dans l'attente et au plaisir de vous lire tres rapidement !! Cordialement Mr Wegmuller
Robin de la Plage
- Mercredi 6 juin 2018 à 21:06
Marcon a des objectifs précis : Supprimer les CDI et le SMIC, pour ouvrir le marché du travail aux emplois à bas coût. C'est pour lui le seul moyen de relancer l'économie au profit des grands patrons et de l'état. En contre balance, pour inciter les salariés à bas coût, on diminue les aides et o,n tape sur les improductifs qu'il traite de privilégiés (les handicapés, les retraités).

Ajouter un commentaire

Les rubriques Sudradio