Mesures renforcées aux frontières: "S'isoler 7 jours ? Si demain je veux sortir, je sors. Tout ça, c'est de la poudre aux yeux"

Les autorités ont renforcé les conditions d’entrée sur le territoire national. Depuis ce lundi, de nouvelles restrictions sont en vigueur pour les voyageurs en provenance de l’étranger.

Reportage de Clément Bargain

 

Depuis ce lundi, tous les voyageurs arrivant sur le sol français doivent la présentation d’un test PCR négatif de moins de 72 heures et l’isolement de 7 jours avant un nouveau test deviennent la norme pour tous les voyageurs en provenance de pays hors Union européenne. Mais ces nouvelles mesures sont-elles respectées ? Les flux de voyageurs sont-ils mieux contrôlés ?

"Il y avait deux personnes qui vérifiaient les résultats Covid de chacun"

Antoine revient de Tanzanie et, à son arrivée à l'aéroport de Roissy Charles-de-Gaulle à Paris, on lui a bien demandé son test PCR. "Juste à la sortie de l'avion, il y avait deux personnes qui vérifiaient les résultats Covid de chacun"

Mais certains vacanciers ont été pris au dépourvu comme Jessica qui n’était pas au courant des nouvelles mesures. "On n'a reçu aucun mail, ni de notre compagnie ni de personne. C'est en regardant les informations à la télé le soir qu'on l'a appris. Les tests PCR, c'est 72h. On aurait donc du nous laisser 3 jours, ce qui n'a pas du tout été le cas. Ça nous a mis un stress, ça a gâché nos fins de vacances".

"Si demain, je veux sortir, je sors. Tout ça, c'est de la poudre aux yeux"

Depuis hier, tous les voyageurs en provenance de l’étranger sont censés s’isoler pendant 7 jours et remplir une attestation sur l’honneur. Mais aucun contrôle selon Marine qui revient de Dubaï.

"J'ai dû remplir pas mal de fiches dans l'avion, chose qui n'a servit à rien puisque personne ne m'a demandé ses fiches. On m'a juste demandé de remplir l'attestation sur l'honneur comme quoi je dois rester confiner 7 jours chez mois. Donc, si j'avais voulu, j'aurais pu en faire des confettis sans que personne ne me dise rien. Ça ne sert strictement à rien. Si demain, je veux sortir, je sors. Tout ça, c'est de la poudre aux yeux"

"Si je m'isole, je risque de perdre des contrats"

Résultat, de nombreux voyageurs ne comptent pas respecter cet isolement de 7 jours. C’est le cas de Mura. "Moi, je suis chef d'entreprise dans le transport. Demain, j'ai beaucoup de rendez-vous dans la semaine. Je suis déjà parti en affaire en Turquie. Là, je rentre mais je ne sais pas comment je vais faire mes rendez-vous. Si je m'isole, je risque de perdre des contrats".

Difficile de contrôler toutes les arrivées sur le territoire. Le gouvernement appelle au civisme de chacun. Pas sûr que cela suffise.

Clément Bargain (avec Maxime Trouleau)