"La politique de Mélenchon mènerait la France au déclin", assure Sylvain Maillard

Les positions "radicales" de Jean-Luc Mélenchon "mèneraient la France au déclin" selon Sylvain Maillard, député LREM de Paris et candidat aux législatives. Il était l'invité du “petit déjeuner politique” sur Sud Radio.

législative mélenchon sylvain maillard
Sylvain Maillard, interviewé par Patrick Roger sur Sud Radio, le 9 juin 2022 , dans "le petit déjeuner politique". 

La campagne électorale pour les Législatives 2022 bat son plein entre LREM et l'alliance Nupes portée par Jean-Luc Mélenchon qui se battent pour une première place, mais l'abstention risque d'être élevée. Sylvain Maillard a répondu aux questions de Patrick Roger.

 

Abstention : "La population, les habitants, les citoyens sont peu mobilisés"

Le premier tour des élections législatives se tient le 12 juin 2022 et il semblerait que la campagne s’accélère du côté de La République En Marche, qui perd du terrain face à l’alliance Nupes portée par La France Insoumise et Jean-Luc Mélenchon. Mais ce n’est pas l’avis de Sylvain Maillard, député LREM et candidat, qui souligne qu’il y a "577 campagnes qui sont lancées partout en France". "Tout le monde est sur le terrain", assure-t-il.

Néanmoins, il confirme le risque d’abstention record : "la population, les habitants, les citoyens sont peu mobilisés" et sont "désintéressés du scrutin".

 

"Les législatives passionnent moins les citoyens, ça a toujours été comme ça"

Cette situation ne l’étonne toutefois pas : "je me souviens en 2017", raconte-t-il, année durant laquelle il a été élu à l’Assemblée Nationale. "C’était un peu la même chose." Après la Présidentielle, explique l’élu, "les législatives passionnent moins les citoyens, ça a toujours été comme ça". Il tient à rappeler que "c’est ce dimanche que l’on vote". "Tout nous montre qu’il y aura une abstention forte."

Pour certains, le niveau d’abstention pourrait faire le jeu de l’alliance Nupes. Mais "l’abstention est défavorable à tout le monde", souligne le député de Paris. Le fait que "les citoyens ne se mobilisent pas" conduit à une fragilisation des résultats. "J’invite tout le monde à se mobiliser, puis, on en tirera les conséquences. Après les deux tours."

 

Jean-Luc Mélenchon va mener à "l’effondrement de la France"

La Nupes, l’alliance post-présidentielle de la gauche, est devenue en quelques semaines le principal adversaire de la majorité présidentielle, certains sondages lui donnant même l’avantage à l’issu des élections législatives. "Il a réussi un très bon coup", estime Sylvain Maillard au sujet de Jean-Luc Mélenchon. "Il a été éliminé du premier tour de l’élection présidentielle et il a réussi à revenir au centre du jeu". "D’un point de vue strictement politique, c’est plutôt bien joué", affirme le candidat.

Toutefois, ses positions sont "radicales" et "mettraient la France au déclin", explique le député au sujet de Jean-Luc Mélenchon. Ce serait "l’effondrement de la France" au travers de nationalisations ou encore la fin du "secteur privé". "Tout ce qu’il annonce, toutes les interdictions, toutes les augmentations d’impôt… on sait très bien que c’est l’effondrement."

Sylvain Maillard rappelle qu’après l’élection de Mitterrand en 1981, le Président est allé "chercher Laurent Fabius parce que la France s’effondre", et ce dès 1983. Le député demande : "est-ce que vous connaissez un pays dans le monde qui a essayé l’extrême gauche au pouvoir et qui ne s’est pas effondré ensuite dans les 100 dernières années ?"

Sylvain Maillard (LREM) : il faut que "les Français nous donnent une majorité"

L’inflation élevée et le pouvoir d’achat en baisse sont au centre des inquiétudes des Français. Et de la campagne pour les Législatives. Sylvain Maillard explique qu’il faut avant tout que "les Français nous donnent une majorité". Dès lors, il sera possible "dès début juillet de discuter du projet de loi" concernant les mesures en faveur du pouvoir d’achat.

Élisabeth Borne, Première ministre, a néanmoins donné quelques détails et notamment confirmé que le chèque alimentation ne sera pas distribué à la Rentrée 2022, remplacé par une aide en numéraire. Sylvain Maillard confirme l’idée de deux dispositifs. Le premier "un peu plus massif" afin d’aider les ménages en difficulté "à finir les fins de mois". "Et puis, un autre dispositif qui nous permettrait d’accompagner aussi ceux en difficulté afin qu’ils puissent avoir accès à une meilleure alimentation."

 

"Emmanuel Macron, c’est le chef de la majorité"

Dans le cadre de la campagne pour les Législatives, Emmanuel Macron est en déplacement le 9 juin 2022 dans le monde rural, précisément dans le Tarn. Un déplacement qui se justifie car "Emmanuel Macron, c’est le chef de la majorité", explique Sylvain Maillard. "C’est lui qui donne le la de notre camp, donc c’est important qu’il soit sur le terrain."

 

 

 

Retrouvez "L’invité politique" chaque jour à 8h15 dans le Grand Matin Sud Radio avec Patrick Roger et Cécile de Ménibus.

Cliquez ici pour écouter "L’invité politique"