La France se prépare à affronter la canicule

Coup de chaud sur toute la France. Toutes les conditions sont réunies cette semaine pour provoquer un épisode de canicule particulièrement intense et précoce, selon Météo France. Le mercure ne descendra pas en dessous des 20° dans de nombreuses régions. Chacun essaye de s’organiser comme il peut pour ne pas subir ces fortes chaleurs.

 

Reportage Sud Radio de Clément Bargain

Thumbnail

Il fait déjà bien chaud ce matin: Anne, 79 ans, peine à pousser son caddie: "C'est très dur pour moi. J'ai mal partout. S'ils pouvaient ouvrir un peu plus tôt, à la fraîche, ça serait bien !" Les températures vont continuer d’augmenter ces prochains jours, alors chacun essaye de se protéger comme il peut: Simone adapte son emploi du temps: "J'aère le matin, je fais courant d'air, et puis après je ferme: je baisse les volets jusqu'au soir, puis le soir je rouvre tout !" Pour Nadège, se rendre sur son lieu de travail se transforme en parcours du combattant: "Quand il fait chaud, c'est pas possible dans les transports. J'étouffe... On transpire, il fait chaud..."

 

Hydratation et fraîcheur

Certains ont anticipé cet épisode caniculaire: Cécilia est responsable d’un centre de formation: "J'ai acheté des ventilateurs, on sait qu'il faut bien s'hydrater".
Il faut aussi faire baisser sa température corporelle. Daniel Meyran est médecin à la Croix-Rouge…"La ventilation pour créer des courants d'air, on diminue la température ambiante en se mettant à l'ombre, et ensuite on se pulvérise le dos ou on se met des draps humides sur soi pour favoriser l'évaporation". Jusqu’à 40 degrés sont attendus dans certaines villes. Des records de chaleur pourraient être battus.

"Aérer l'appartement aux heures les plus fraîches, éviter l'exposition aux heures les plus chaudes, s'hydrater souvent un petit peu plutôt que beaucoup rarement... Peu d'épaisseur de vêtements sur les nourrissons et les personnes âgées,  " - Gilles Urbejtel, médecin à Mantes-la-Ville au micro Sud Radio d'Edmée Citroën

 

 

 

"Il faut passer beaucoup de temps auprès des personnes âgées"

Les plans canicules sont insuffisants: c'est le cri d'alerte lancé par les professionnels de services à domiciles et d'établissements pour personnes âgées. Après une grande grève l'an dernier et une consultation, il y a maintenant urgence à agir. Ils demandent à l'Etat de rattraper 30 ans de retard en recrutant au plus vite 40.000 personnes de plus, soit deux postes supplémentaires pour chaque établissement et chaque service à domicile en France. Une nécessité pour ne pas revivre la canicule de 2003, qui a fait plus de 15.000 morts chez nos aînés.

"L'Etat nous demande de redoubler de vigilance. Sauf qu'on est déjà au maximum tout au long de l'année. Il faut passer beaucoup de temps auprès des personnes âgées pour les aider à boire, leur rappeler d'aller dans les pièces climatisées" - Pascal Champvert, président de l'AD-PA, l'association des directeurs au service des personnes âgées, joint par Benjamin Glaise:

 

 

 

Canicule, ou grand froid en hiver... "On ne traite le problème des SDF que sous la pression de l'actualité"

Déjà cinq départements d'Ile-de-France placés en vigilance orange à la canicule. Face à des températures qui pourraient dépasser les 40 degrés par endroits, les associations qui s'occupent des sans-abris se préparent elles aussi. La ville de Paris s'apprête à distribuer près de 5000 gourdes aux SDF.

Pour Bruno Morel, directeur général d’Emmaüs Solidarité joint par Mathilde Choin, ces mesures vont dans le bon sens, même si elles restent pas insuffisantes