Jean-Yves Lauzier : "L’Union européenne est aussi un Empire"

Le Général Jean-Yves Lauzier, ancien commandant des écoles de l’armée de terre était l’invité d’André Bercoff le 7 avril 2021 sur Sud Radio dans son rendez-vous du 12h-13h, "Bercoff dans tous ses états" pour parler de son dernier livre L’Europe contre l’Europe aux Editions de l’Herne.

Le Général Jean-Yves Lauzier, invité d’André Bercoff dans "Bercoff dans tous ses états” sur Sud Radio

À l’occasion de la sortie de son livre, L’Europe contre l’Europe aux Editions de l’Herne, le Général Lauzier est revenu au micro d’André Bercoff sur les notions d’empire et de nation qui ont depuis la chute de l’Empire romain en 476 bercé l’Europe. 

Jean-Yves Lauzier : "Les Empires se font autour d’un concept"

Dans son livre, L’Europe contre l’Europe, le Général Jean-Yves Lauzier retrace l’histoire d’une Europe bercée entre Empire et Nation, et commence son récit dès la chute de l’Empire Romain en 476, date où selon lui l’histoire de l’Europe débute. " Tout démarre en 476, quand l’Empire romain disparaît " explique le Général Lauzier, " quand s’écroule et bien, on va construire une légende autour de la prospérité de la paix romaine ". Une prospérité qui pendant quatre cents ans va pousser le Saint-Siège vers l’unité et l’impérialisme, " pendant quatre siècle la papauté dénigrait tout ce qui était national pour favoriser tout ce qui était impérial ". Ainsi, c’est le Pape Léon III qui a poussé Charlemagne à étendre son Empire. 

Et " les Empires se font autour d’un concept. Toujours ! " Ainsi, " L’Empire romain s’est créé autour du concept de la romanité partagée et de la citoyenneté romaine " alors que l’Union Européenne, " qui est aussi un Empire, va se construire autour du concept du libre-échange et des droits de l’Homme. "

 

"Il respectait les cultures du moment que l’on respectait la loi romaine "

Ainsi, suivant l’exemple de l’Empire romain, l’Union européenne s’est construite autour d’un concept qui inclut l’acceptation d’autrui en échange du respect des valeurs défendues. À l’image de l’Empire romain qui " respectait les cultures du moment que l’on respectait la loi romaine. " L’Union européenne souhaite " que les Européens ne soient ni Français, ni Belges, ni Allemands mais que cela soit des consommateurs, des clients et des producteurs de la zone de libre-échange et qu’en même temps ils respectent ce qu’ils appellent les valeurs, c’est-à-dire les droits de l’Homme. "

Si l’Union européenne n’a pas aspiration conquérante, elle ne se fixe pas de limites. Le Général Lauzier rappelle qu’en 2001 à Laken, le texte disait " la seule frontière que trace l’Union européenne est celle de la démocratie et des droits de l’Homme ", ainsi le concept de l’Empire est sa seule limite à l’expansion, au contraire de la nation " qui elle s’est construite sur les solidarités locales ". 

Cliquez ici pour écouter l’invité d’André Bercoff dans son intégralité en podcast.

 

Retrouvez André Bercoff et ses invités du lundi au vendredi sur Sud Radio, à partir de midi. Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !