Jean Lassalle : "Le modèle démocratique s'est progressivement transformé en système"

Jean Lassalle, député berger de la 4e circonscription des Pyrénées-Atlantiques, auteur du livre "Aurore du crépuscule, Résistons!" (éditions Cherche Midi) était l’invité d’André Bercoff vendredi 29 mail sur Sud Radio dans son rendez-vous du 12h-13h, "Bercoff dans tous ses états".

Jean Lassalle invité d’André Bercoff dans "Bercoff dans tous ses états” sur Sud Radio.

Jean Lassalle décrypte la gestion de la crise de la part des gouvernants mais aussi en puisant dans l'histoire de France pour démontrer les faiblesses de notre système.

 

"Personne ne gouverne aujourd'hui"

À la sortie du confinement, le député des Pyrénées-Atlantiques déplore que "nous n'avions pas gérer". "Nous nous sommes laissés emporter parce que nous n'étions plus préparés", estime-t-il. Une gouvernance qu'il avait déjà anticipée dans son dernier livre, écrit deux mois avant la pandémie mondiale. "J'ai décidé de ne rien y changer", nous confie-t-il, même si dans son ouvrage, le député prévoyait plutôt "une panne générale d'électricité".

 

Jean Lassalle regrette que "personne ne gouvernait, comme personne ne gouverne depuis une vingtaine d'années". Selon lui, "nous avons tous abdiqué une fois de plus comme cela est arrivé à nos aïeux dans l'histoire mais jamais avec la même problématique". Une abdication devant "un capitalisme fou furieux comme d'autres ont abdiqué devant un communisme fou furieux qui détruisait l'homme", juge-t-il.

Un modèle qui devient système

Pour expliquer cette situation, le député berger puise dans l'histoire de France. "Nos aïeux ont été sidérés par des situations qui s'installaient. Entre 1930 et 1939, ils n'étaient pas beaucoup plus brillants que nous aujourd'hui et n'avaient pas la moindre idée d'où ils allaient", rappelle-t-il. Il reprend également les écrits "de la fin du XVIIIe siècle". Une affaire qui remonterait, d'après Jean Lassalle "à la chute du mur de Berlin", en 1989.

"C'est extraordinaire, ce que les vivants n'avaient pas imaginé (voir Moscou brisé), un jour ça tombe comme un château de carte", décrit le parlementaire. "C'est un modèle qui gagne contre le système", se souvient-il, celui de la démocratie contre le monde soviétique. Mais selon l'élu, "ce modèle démocratique s'est progressivement transformé en système", déplore-t-il, en adoptant "les mauvais côtés du système américain". 

Cliquez ici pour écouter l’invité d’André Bercoff dans son intégralité en podcast.

Retrouvez André Bercoff et ses invités du lundi au vendredi sur Sud Radio, à partir de midi. Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !