single.php

Grippe saisonnière : "on a pratiquement consommé tous les vaccins mis à disposition"

Gilles Bonnefond, pharmacien et président de l'USPO, l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine, était interviewé dans "le coup de fil du matin" sur Sud Radio le 23 novembre. "Le coup de fil du matin" est diffusé tous les jours à 7h12 dans la matinale animée par Cécile de Ménibus et Patrick Roger.

Plus de 2 millions de doses de vaccin contre la grippe sont attendues pour le mois de décembre. (Mario Tama/Getty Images/AFP)

Il y a un mois et demi commençait la distribution des vaccins contre la grippe saisonnière. Où en est-on aujourd’hui ? Y a-t-il une pénurie des vaccins ? Les listes d’attente pour se faire vacciner s’allongeraient un peu partout en France.

 

"On va pouvoir continuer à vacciner tout le mois de décembre"

"D’abord, on a beaucoup vacciné, rappelle Gilles Bonnefond, pharmacien et président de l'USPO, l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine. Au 17 novembre, on avait vacciné 7% de patients en plus par rapport à l’année dernière. Cela veut dire que l’on a pratiquement consommé tous les vaccins mis à disposition dans les pharmacies par les laboratoires."

"Heureusement, l’État a réussi à récupérer 2,1 millions de doses au niveau européen. Ces vaccins vont pouvoir arriver à partir de la semaine prochaine dans les pharmacies. On va pouvoir continuer à vacciner tout le mois de décembre. Pour l’instant, nous n’avons pas eu de retour sur le virus de la grippe, en concurrence avec la Covid-19. En général, le virus de la grippe peut arriver début décembre, et surtout entre Noël et le Jour de l’An. Nous avons assez à faire avec la Covid, c’est déjà pas mal !"

 

"Les autorités ont choisi de cibler les personnes prioritaires"

"La première vague de vaccins qui va arriver sera en priorité à destination des maisons de retraite, pour les personnes pas encore vaccinées et le personnel, explique le pharmacien et le président de l'USPO. À partir de début décembre, deux millions de doses supplémentaires vont arriver pour poursuivre la vaccination auprès des personnes prioritaires, plus de 65 ans ou souffrant de pathologies, à partir du mois de décembre."

Du coup, tout le monde ne peut pas aller se faire vacciner. "Cette année, les autorités ont choisi de cibler les personnes prioritaires, précise Gilles Bonnefond. Les professionnels de santé se sont fait vacciner. On retrouve le sens de la prévention et de la vaccination. Dès janvier, une réunion avec le ministre, les industriels et les pharmaciens permettra de fixer le nombre de doses pour l’an prochain pour permettre à tous d'être vaccinés."

 

Cliquez ici pour écouter “le coup de fil du matin”

Retrouvez "le coup de fil du matin" du lundi au vendredi à 7h12 sur Sud Radio, dans la matinale de Cécile de Ménibus et Patrick Roger.

Sur quelle fréquence écouter Sud Radio ? Cliquez-ici ! 

 

L'info en continu
09H
08H
07H
06H
23H
21H
20H
19H
Revenir
au direct

À Suivre
/