Grève des routiers : les négociations patinent

Alors que la grève des routiers se poursuit, une partie du patronat a annoncé ne pas vouloir reprendre les négociations. Le Gouvernement a “déploré” ce refus.

Thumbnail

Les négociations s'enlisent entre routiers, qui poursuivent leur grève, et syndicats patronaux. Une partie de ces derniers refuse de participer aux négociations, prévues ce jeudi 22 janvier à la Direction générale du travail.Le Gouvernement tente de remettre syndicats et patronat autour de la table. Le secrétaire d'Etat aux transports, Alain Vidalies, a "déploré" le refus du patronat de reprendre le dialogue.La grève des routiers a démarré dimanche 18 janvier et un premier round de négociations a échoué mardi. Les routiers réclament des hausses de salaire de 5 %, mais le patronat n'est pas prêt à aller au-delà de 2 %.