single.php

Femmes à la télé et à la radio: les présentatrices majoritaires mais le temps de parole stagne

Pour la première fois, les femmes ont été majoritaires à la présentation d'émissions télé et radio l'an dernier mais leur temps de parole global reste bien inférieur à celui des hommes, selon l'étude annuelle publiée mardi par l'Arcom.

PASCAL PAVANI - AFP/Archives

Pour la première fois, les femmes ont été majoritaires à la présentation d'émissions télé et radio l'an dernier mais leur temps de parole global reste bien inférieur à celui des hommes, selon l'étude annuelle publiée mardi par l'Arcom.

En 2023, la proportion de présentatrices en plateau est montée à 51%, un niveau inédit depuis 2016 et la création de l'étude, réalisée en collaboration avec l'INA (Institut national de l'audiovisuel).

Mais, comme les années précédentes, le temps de parole global des femmes (sur et hors des plateaux) est resté très inférieur à celui des hommes. En 2023, il était de 34%, moins qu'en 2022 (36%).

Globalement, l'Arcom, le régulateur de l'audiovisuel, relève "de grands progrès" depuis 2016 dans la présence des femmes en plateau (journalistes, chroniqueuses, invitées, etc.). Alors qu'elles n'étaient que 38% en 2016, elles étaient 43% en 2023, un niveau stable depuis 2021 (44% en 2022).

"Malheureusement, ça stagne un petit peu depuis un ou deux ans, donc ça va nous donner l'occasion de nous remotiver" a lancé Laurence Pécaut-Rivolier, membre du collège de l'Arcom, lors d'une conférence de presse.

L'an passé, 11 chaînes ont atteint ou dépassé la parité en plateau, soit une de plus qu'en 2022: TF1, France 2, M6, C8, France 24, W9, Paris Première, 6ter, NRJ 12, Chérie 25 pour les télés, et France Culture pour les radios.

Treize chaînes (dont Canal+, RTL et France Inter) déclarent entre 40% et 49% de femmes en plateau et cinq (dont France 3, BFMTV et CNews) en déclarent entre 30 et 39%. Enfin, trois avaient moins d'un quart de femmes sur leurs plateaux en 2023: L'Equipe, RMC et RMC Découverte.

Selon l'Arcom, il y a plus de femmes en plateau à la télévision qu'à la radio sur l'ensemble de la journée (45% contre 42%) mais c'est l'inverse aux heures de forte audience (43% à la radio, 38% à la télé).

En outre, le taux de présence et le temps de parole des femmes en plateau est meilleur dans le service public que sur les chaînes privées.

Enfin, comme les années précédentes, les plateaux des programmes sportifs sont ceux qui représentent le moins les femmes (autour de 20%), avec un temps de parole qui ne dépasse pas 11%.

"Il faut relier ça au fait que, évidemment, les compétitions féminines sont en nombre infiniment moins important sur les écrans et les radios que les compétitions masculines" a commenté Laurence Pécaut-Rivolier. "On a vraiment quelque chose de l'ordre du retard à rattraper de manière urgente", a-t-elle insisté.

Parmi ses préconisations, l'Arcom recommande aux chaînes de définir des objectifs de progression chiffrés, afin que la part des femmes progresse vers la parité globale.

Les "échéances majeures" attendues cette année, "comme les élections européennes, les Jeux olympiques et paralympiques", doivent "nous permettre de franchir durablement un palier, pour qu'il y ait un avant et un après 2024", a estimé le président de l'Arcom, Roch-Olivier Maistre.

AFP / Paris (AFP) / © 2024 AFP

L'info en continu
04H
03H
23H
21H
20H
18H
17H
16H
15H
Revenir
au direct

À Suivre
/