En Dordogne, les routiers peuvent de nouveau manger au chaud

Sébastien Coupri, gérant du bar-tabac-restaurant Les Clédoux (chez Seb) à Cazoulès (Dordogne), était interviewé dans "le coup de fil du matin" sur Sud Radio le 13 janvier. "Le coup de fil du matin" est diffusé tous les jours à 7h12 dans la matinale animée par Cécile de Ménibus et Patrick Roger.

Les chauffeurs routiers attendent avec impatience la fin de l'épidémie, qui a fortement compliqué leur quotidien. (Philippe Huguen - AFP)

En Dordogne, plusieurs établissements ont pu rouvrir leurs portes aux routiers.

 

"On voit passer toute l’Europe"

"Pour les petits-déjeuners, on commence à 5 h 30 le matin, jusqu’à 7 heures, détaille Sébastien Coupri, gérant du bar-tabac-restaurant Les Clédoux (chez Seb) à Cazoulès (Dordogne). Des autorisations exceptionnelles d’ouvertures ont en effet été accordées à certains bars-restaurants pour accueillir les routiers."

Ici, à 20 kilomètres de Sarlat, "on voit passer toute l’Europe. Jusque-là, nous faisions des plateaux-repas. Maintenant tout le monde mange de nouveau à l’intérieur. J’avais fait une demande courant décembre à la préfecture. L’autorisation de rouvrir est arrivée le 12 janvier au midi. Le soir, nous avons fait la mise en place et cela s’est bien passé, dans la bonne humeur."

 

"Ne pas vivre cinq jours dans une cabine de 2 m2"

Désormais, "tout ce qui est professionnel de la route, leur titre professionnel en poche, peuvent manger chez nous, en intérieur, en salle, en respectant les distances règlementaires, explique Sébastien Coupri. Nous avons une salle où l’on peut accueillir 70-80 personnes. À l’heure actuelle, on est au maximum à 20-25 personnes."

Au-delà du lien social, les routiers qui font de longues routes, ont besoin de prendre une douche comme de se restaurer. La décision était donc des plus attendues. "C’est essentiel pour eux, ce sont des personnes qui partent cinq jours par semaine. On ne peut pas vivre cinq jours dans une cabine de 2 m2. C’est essentiel pour eux de la quitter, de voir des personnes, d’avoir une vie sociale et sanitaire correctes. De prendre un moment pour s’asseoir, discuter manger au chaud, au lieu de rester au volant."

Cliquez ici pour écouter “le coup de fil du matin”
Retrouvez "le coup de fil du matin" du lundi au vendredi à 7h12 sur Sud Radio, dans la matinale de Cécile de Ménibus et Patrick Roger.
Sur quelle fréquence écouter Sud Radio ? Cliquez-ici !