Dans les grandes villes, "aujourd’hui, on a laissé l’espace aux rats"

Si les rats ont vraiment envahi les grandes métropoles, c'est avant tout parce qu'ils trouvent facilement à manger en surface.

rat ville
Il y a une vraie recrudescence des rongeurs dans les grandes métropoles.(Photo by Mladen ANTONOV / AFP)

Dans les grandes villes, les rats prolifèrent. Bordeaux, Marseille, Paris, et même Clermont-Ferrand…

Les rats, conséquence d'une surdisponibilité alimentaire

Les rats sont-ils vraiment en train d’envahir les grandes métropoles ? "Oui, il y a une vraie recrudescence des rongeurs dans les grandes métropoles qui n’ont pas le courage politique pour les gérer, estime Romain Lasseur, docteur en toxicologie, expert international sur les espèces envahissantes. Le rat prend la place qu’on lui laisse, et il n’y a pas de rat sans nourriture."

"Cela signifie quand même que l’on a un problème social en surface. Nous avons une grande disponibilité alimentaire dans les grandes métropoles. Sur l’esplanade de Notre-Dame, potentiellement, on voit des centaines de rongeurs. C’est que la disponibilité alimentaire est mal gérée. Le rongeur n’est que la conséquence d’une surdisponibilité alimentaire."

 

"Les rats s’établissent en surface si c’est possible"

"À partir du moment où l’exécutif met ces problèmes sous le tapis, en particulier à Paris, oui, on a un problème de rongeurs en surface, rappelle Romain Lasseur, fondateur d’Izipest, entreprise spécialisée dans la lutte contre les nuisibles. Après, on vient nous expliquer que les rongeurs sont utiles, et mangent les déchets dans les égouts. Descendez pour voir : les égouts sont relativement propres, et les rats s’établissent en surface si c’est possible. Aujourd’hui, on a laissé l’espace aux rats."

Cet expert fustige les "théories des écolos idéologiques hors sol". "La problématique, ce sont les incivilités alimentaires. C’est bien beau de mettre des poubelles anti-rongeurs. Si les gens posent leur sac à côté, si on laisse des ordures ménagères le soir ramassées le lendemain, le problème n’est pas résolu. On est à 600 jours des JO, moins d’un an de la coupe du monde de rugby, que fait-on ?"

Retrouvez "Sud Radio vous explique" chaque jour à 7h40 dans le Grand Matin Sud Radio avec Patrick Roger.

Cliquez ici pour écouter “Sud Radio vous explique”

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !