Covid-19 : quelle sera la stratégie vaccinale en France ?

Le Dr. Robert Cohen, pédiatre, infectiologue et coordinateur de la plateforme InfoVac, était l’invité de Patrick Roger le 1er décembre dans l’émission "C’est à la une" sur Sud Radio, à retrouver du lundi au vendredi à 8h10.

Un chercheur travaille à un vaccin contre le Covid à l'université de Copenhague en mars 2020 (Thibault Savary - AFP/Archives)

Le Dr. Robert Cohen, pédiatre et infectiologue, est également coordinateur de la plateforme InfoVac. Quel est l’objectif de cette plateforme ?

 

Les médecins ont besoin de réponses complémentaires

"Infovac est une plateforme qui existe maintenant depuis plus de quinze ans, explique le Dr. Robert Cohen. Elle sert à informer les médecins sur les vaccinations non seulement sur les nouveaux vaccins, mais surtout sur les malades qui ont des maladies particulières qui justifient une vaccination particulière, en moins ou en plus."

"Dans le cadre du Covid-19, nous recevons des dizaines de questions par jour de médecins, demandant dans quel cadre utiliser le vaccin. Il y a une soif d’information évidente, les médecins ont besoin de réponses complémentaires."

 

"Tout, à un moment, devient public"

Comprend-il la défiance d’un grand nombre de Français, quasiment 60%, qui ne veulent pas se faire vacciner, en tout cas dans le cadre du Covid ? "Je la comprends parfaitement, reconnaît le Dr Cohen, quand on connaît l’histoire de la défiance vaccinale en France. Tout a été très vite, et pour l’instant, nous avons des résultats extrêmement parcellaires. Les seuls résultats communiqués sont ceux des producteurs de vaccins, qui ont plutôt tendance à les embellir qu’à les rendre moins bons. Là, les dossiers sont déposés, tout va être analysable. Tout cela, à un moment, devient public, Notre rôle va être de mettre ces résultats à disposition."

Les premières doses de vaccin pourraient être disponibles fin décembre, début janvier. "Cela va être difficile avant la fin de l’année, précise le pédiatre et infectiologue. À l’évidence, la campagne de vaccination pour les personnes à risque va débuter en janvier. C’est déjà extraordinairement rapide. La stratégie adoptée par la Haute Autorité de Santé s’adapte à la disposition des vaccins."

Cliquez ici pour écouter "C'est à la une" avec Patrick Roger

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !