single.php

Blocus des lycées : "Nous ne voulons pas qu'ils ferment mais les densités de population sont trop fortes dans les lycées"

Par Grace Leplat avec Clément Bargain

Colère dans les lycées français : les élèves dénoncent des mesures sanitaires insuffisantes et l'impossibilité de maintenir la distanciation physique dans les établissements. Plusieurs lycées ont été bloqués mardi 03 novembre 2020. Malgré de nouvelles restrictions et la mise en place du confinement, rien ne semble avoir changé dans les établissements scolaires depuis la rentrée de septembre. Un reportage de Clément Bargain.

Reportage de Clément Bargain

 

12 millions d'élèves ont repris les chemins de l'école lundi 02 novembre 2020, dans une France reconfinée, sous tension sanitaire et sécuritaire. Mais malgré le bon des décès liés au covid et l'augmentation des restrictions, les lycées semblent fonctionner comme si de rien n'était.

Anna est élève en terminale. Lundi 02 novembre 2020, lors de la rentrée, les gérants de son établissement scolaire ont demandé aux élèves de ne pas s'attarder sur le parvis du lycée. Une demande que la lycéenne ne comprend pas car "à l 'intérieur on était mille, collés, avec seulement l'obligation de porter le masque. Mais si on était tous collés ça sert à rien".

Le nouveau protocole sanitaire n'est pas appliqué

Cette rentrée voit s'appliquer un nouveau protocole sanitaire réfléchit depuis juillet 2020 par le gouvernement. Il prévoit l'obligation du port du masque dès l'âge de 6 ans et pendant toute la durée de la journée, une limitation du brassage des élèves avec des arrivées et départs étalés dans le temps, ainsi que des "déplacements limités au maximum" et des récréations "par groupes". Dans le second degré et "dans la mesure du possible" a annoncé le Premier ministre Jean Castex, "une seule salle doit être attribuée à chaque classe".

Mais, sur place, la réalité est toute autre. "Les seules mesures nouvelles qu'ils ont prises c'est que maintenant on va éternuer dans le couloir. Quand il faut se moucher, on sort de la classe" explique Arthur, interrogé à la sortie de son lycée.

Toujours autant d’élèves dans les classes ou dehors pendant la récréation, les cours de sport sont maintenus. "On va toujours à la piscine. Quand on attend les consignes on est tous en ligne à même pas trente centimètres les uns des autres" s'indigne Elies, élève de terminale.

A la cantine, en dépit des préconisations gouvernementales, la distanciation physique est impossible à appliquer selon Anakine, élève du même lycée : "1200 élèves mangent à la cantine en une heure. Les mesures barrière sont impossibles".

Vers une fermeture des lycées ?


Les lycéens, comme Lucas, demandent que soit mise en place une limite du nombre d'élèves présents en même temps au lycée. Il propose d'alterner une semaine pour les terminales et une semaine pour les premières. Quant aux secondes, il estime qu'il ne faut en faire venir que la moitié.

 

Pour Anakine, élève en terminale, il faut que le gouvernement prenne de nouvelles mesures sanitaires dans les lycées : "Nous on veut pas que les lycées ferment. Je suis en terminale, fermer trois mois avant parcours sup ce serait une catastrophe. Dans l'état actuel des choses, les densités de population sont trop fortes dans les lycées. Il faut que le ministre de l'Education nationale déclare unilatéralement qu'on dédouble pas forcément les classes mais qu'on fait les premières avec la moitié des secondes semaine A, les terminales avec l'autre moitié des secondes semaine B. Il y aura plus de place à la restauration scolaire. Et là vous pouvez appliquer une politique de réduction des contaminations. Prenez des mesures radicales pour stopper directement."

Certains lycéens ont décidé de bloquer leur établissement scolaire, mais ils affirment ne pas vouloir leur fermeture. Ils veulent trouver des adaptations pour éviter les contaminations. Une demande entendue par Olivier Véran. Il a estimé "possible" que les lycées referment si les mesures prises pour freiner l'épidémie ne sont pas "suffisamment efficaces".

 

Grace Leplat avec Clément Bargain.

L'info en continu
08H
07H
21H
20H
19H
17H
16H
15H
14H
12H
Revenir
au direct

À Suivre
/