Barrage de Sivens : les experts dénoncent le projet

Le rapport commandé par la ministre de l'Ecologie, Ségolène Royal, sur le barrage de Sivens a été rendu hier, lundi 27 octobre.


Le rapport commandé par la ministre de l'Ecologie, Ségolène Royal, sur le barrage de Sivens a été rendu hier, lundi 27 octobre.

`Les deux ingénieurs généraux des ponts, eaux et des forêts, ont rendu leur rapport à la ministre de l'Ecologie qui l'avait commandée il y a quelques mois. Il a été rendu public hier, lundi 27 octobre.Soutenu par le conseil général du Tarn, qui le juge indispensable pour irriguer les terres agricoles alentour, le projet est fortement critiqué par les opposants qui regrettent la destruction d'une zone humide, une forêt, pour un projet qui alimentera "10 ou 20 fermes" selon eux tout au plus. Les experts dont le rapport a été rendu public hier vont dans le sens de ces derniers. Ils estiment que le projet de barrage-réservoir d'1,5 million de m3 d'eau stockée repose sur une évaluation "contestable" des besoins "réels" en irrigation. Ils évoquent aussi "une surestimation" des besoins en irrigation "d'au moins 35 %" établie "sur des données anciennes et forfaitaires".Selon eux, "le choix d'un barrage en travers de la vallée a été privilégié sans réelle analyse des solutions alternatives possibles". La situation est d'autant plus "regrettable que le coût d'investissement rapporté au volume stocké est élevé" selon eux. L'étude d'impact est quant à elle de "qualité très moyenne" et le financement "fragile", notent les experts.Dans leurs recommandations, les ingénieurs préconisent la mise en place d'un "comité de suivi multi-acteurs de la gestion des retenues [des barrages] de Sivens et de Thérondel afin que l'affectation des volumes et le projet territorial qui en découlera soient partagés par l'ensemble des acteurs locaux".