Après Charlie, agir pour les “oubliés de la République” par Ibn Ziaten

Latifa Ibn Ziaten, la présidente de l’association Imad, mère du soldat Imad Ibn Ziaten assassiné le 11 mars 2012 par Mohamed Merah à Toulouse, était l’invitée de Sud Radio, ce mardi 20 janvier à 7h17.

Thumbnail

Interrogée sur les actions à mener en France pour éviter de nouveaux attentats, la Toulousaine, présidente de l'association Imad pour la jeunesse et la paix, a vanté les mérites de l’école et le rôle primordial des parents. Latifa Ibn Ziaten a dit par ailleurs recevoir de nombreux appels de jeunes "oubliés de la République"."Quand vous entendez un jeune qui vous dit “Je suis oublié de la République”, “Je ne suis pas aimé”, qu’est-ce que vous voulez répondre à cela ? interroge Latifa Ibn Ziaten. Je réponds que jamais la République n’oublie ses enfants, que jamais la société ne vous aime pas, mais que c’est à vous, aussi, de pousser ses barrières et d’avancer, de chercher autre chose. C’est très important, parce que personne ne peut vous donner votre chance ; et l’amour, il n’y a personne qui ne peut vous le donner à part les parents, parce qu’à l’école on ne peut pas vous donner d’amour. J’espère qu’il y a des jeunes formés pour donner un peu d’amour et de compréhension à ces jeunes qui sont perdus."

Réécoutez Latifa Ibn Ziaten, présidente de l'association Imad pour la jeunesse et la paix dans la rubrique “Les Podcasts” de Sud Radio.