5,6 % de la population française a dit “non” au terrorisme

3,7 millions de Français ont défilé, dimanche 11 janvier, contre le terrorisme.

Thumbnail

On n'avait plus vu un tel nombre de manifestants dans les rues depuis la libération de la France, en 1944. Dimanche 11 janvier, trois jours après la tuerie de Charlie Hebdo par des jeunes radicaux se revendiquant d'organisations terroristes, 1 Français sur 20 est descendu dans la rue pour dire non au terrorisme. 3,7 millions de personnes ont ainsi participé à la marche silencieuse et républicaine contre le terrorisme, selon les estimations données par le ministère de l'Intérieur dimanche soir à 20h.Le plus grand rassemblement a eu lieu à Paris, bien sûr, où entre 1,2 et 1,6 million de personnes ont défilé entre les places de la République et de la Nation. Ils étaient 60 000 à Marseille, plus de 100 000 à Toulouse et à Bordeaux, 300 000 à Lyon et 10 000 à Dammartin-en-Goële notamment.Aux cris de “Je suis Charlie !”, les manifestants brandissaient des crayons en signe de défense de la liberté d'expression et en hommage aux dessinateurs de Charlie Hebdo. Ils ont également applaudi les forces de l'ordre, qui ont perdu deux de leurs membres dans l'attentat contre Charlie Hebdo, plus une policière municipale à Montrouge.Selon l'historien Christian Delporte, interrogé dans la matinale de Sud Radio ce 12 janvier, la France a vécu un "moment historique [ce dimanche], un moment où l’on revivifie les valeurs républicaines, les valeurs de la démocratie. Des valeurs que nous avions un peu oubliées dans le climat un peu délétère où nous vivions depuis quelque temps", affirme Christian Delporte.