France-Écosse ce soir : "Les Français sont plus dans le courage que dans la maîtrise"

Ce dernier match face à l’Écosse tiendra lieu de finale du tournoi des Six Nations. Daniel Herrero, ancien joueur et entraîneur de rugby au FC Toulon, chroniqueur rugby sur Sud Radio, était interviewé dans "le coup de fil du matin" sur Sud Radio le 26 mars. "Le coup de fil du matin" est diffusé tous les jours à 7h12 dans la matinale animée par Cécile de Ménibus et Patrick Roger.

"Générosité, passion, solidarité"

Avec cette équipe de France, tout est-il possible y compris la victoire finale du tournoi ? "On a un tournoi parfois magnifique pour notre XV de France, estime Daniel Herrero, ancien joueur et entraîneur de rugby au FC Toulon, chroniqueur rugby sur Sud Radio. Ils nous ont habitué à de très belles choses. Ce soir, c’est un match un peu original, une finale. Il faut que les Français gagnent très largement, qu’ils marquent un semi-remorque de points et tout autant d’essais."

Ce nouveau XV de France suscite l’enthousiasme. "Depuis maintenant deux saisons, les Français nous ont habitué à souffler de la générosité, à dégager de la passion, une incroyable solidarité. Et parfois des pétillances offensives qui font qu’il y a un talent incontestable qui peut nous emmener très haut. Après, il faut le faire régulièrement."

"Plus facilement dans l’exploit"

"Là, ce soir, contre les Chardons piquants d’Écosse, il va falloir envoyer tous les talents réunis : offensive, contre-attaque… ", rappelle Daniel Herrero. Quels sont les points faibles de l’équipe ? "Fatalement, dans tout collectif, il y a aussi des fragilités dans l’organisation. Elle est extrêmement généreuse sur le plan défensif, elle maintient ainsi l’équilibre du match. Parfois, elle domine physiquement son adversaire et peut, au travers de points rapides au pied et de quelques contres, arriver à gagner des matches."

"Elle a un talent offensif mais est plus facilement dans l’exploit que dans la production constante d’un rugby de haut niveau, juge l’ancien joueur. Elle n’est pas encore très forte dans la construction générale d’un match. Ce soir, il faut marquer beaucoup de points, il faut envoyer du jeu. En même temps, ce jeu, on ne le maîtrise pas encore radicalement. Les Français sont plus vers le grand courage et l’exploit de quelques-uns que dans la grande maîtrise du jeu."

Cliquez ici pour écouter “le coup de fil du matin”

Retrouvez "le coup de fil du matin" du lundi au vendredi à 7h12 sur Sud Radio, dans la matinale de Cécile de Ménibus et Patrick Roger.
Sur quelle fréquence écouter Sud Radio ? Cliquez-ici !