Wallerand de Saint-Just (FN) : "Mélenchon est toujours dans le hurlement perpétuel"

Wallerand de Saint-Just  (FN) : "Mélenchon est toujours dans le hurlement perpétuel"
Le trésorier du FN Wallerand de Saint-Just ici aux côtés de Marine Le Pen lors d'un meetin à Arpajon (Essonne) en septembre 2015 © Jacques Demarthon / AFP

À la question de savoir si Jean-Luc Mélenchon incarne davantage l'opposition que Marine Le Pen, Wallerand de Saint-Just (trésorier du FN) se montre catégorique, affirmant que le leader de la France insoumise est dans "le hurlement perpétuel" et n'apporte rien de "concret".

Selon un récent sondage Ifop-Fiducial pour Sud Radio et Paris Match, 45% des Français considèrent que la France insoumise incarne le mieux l'opposition à Emmanuel Macron, loin devant les Républicains (22%) et surtout le Front national (21%), qui se rêvait pourtant unique force d'opposition du pays au soir du premier tour de la présidentielle, le 23 avril dernier.

"Dès qu'il y aura quelque chose de plus sérieux à gauche, ils (les Insoumis) n'existeront plus"

Au regard du score de Marine Le Pen, cette espérance était légitime mais depuis le sabordage que fut le débat de l'entre-deux-tour, la bonne dynamique du FN n'a cessé de s'effriter au profit de la France insoumise et de Jean-Luc Mélenchon, lequel apparaît aujourd'hui comme le seul véritable opposant anti-libéral. Alors que Mme Le Pen effectue sa rentrée médiatique ce jeudi à l'occasion du journal télévisé de 20h sur TF1, le débat de savoir qui de LFI ou du FN représente le mieux l'opposition est plus que jamais d'actualité.

Pour le trésorier du parti frontiste Wallerand de Saint-Just, la question n'a pas lieu d'être car "Mélenchon et les Insoumis sont toujours un peu dans le hurlement perpétuel", selon lui. "Il n'y a jamais rien eu de concret et d'effectif pour les Français qui soit sorti de l'action de Jean-Luc Mélenchon ou de la France insoumise", poursuit t-il ajoutant qu'il "y a pas mal de cinéma" de la part de l'actuel député des Bouches-du-Rhône et que "c'est pour ça que sur le plan électoral, il rate un peu son coup". Et l'intéressé d'énumérer les quelque revers électoraux du leader de LFI et notamment ses deux défaites lors de la dernière présidentielle et des législatives de 2012, un scrutin où il s'était incliné dans la XIe circonscription du Pas-de-Calais face à Marine Le Pen.

Quant aux accointances du tribun avec le Venezuela et l'héritage de Chavez, Wallerand de Saint-Just considère qu'il s'agit d'un postulat "complètement ringard" qui n'a "rien de moderne". De manière générale, il attribue le succès des Insoumis au fait que "le PS et le PC n'existent plus" mais il l'assure, "dès qu'il y aura quelque chose de plus sérieux à gauche, ils (les Insoumis) n'existeront plus".

 

Sur le même sujet
Vos réponses pour cet article

Vos réactions sur cet article

Bob
- Vendredi 8 septembre 2017 à 12:59
Quel idiot ce Wallerand .....j'èspère qu'il sera là pour voir.

Ajouter un commentaire

Les rubriques Sudradio